#1 08/03/2017 19:36:04

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Europe la princesse de Tyr

Hey salut à tous ! Que le temps passe vite !!!

Voila du nouveau, une histoire et un personnage inspiré d'une légende. Si vous aimez mon récit je vous invite à découvrir la véritable légende
dont je me suis inspiré pour ce personnage et qui a inspiré de très nombreux artistes, peintres, musiciens etc... .

Mes 13 specimen's sont mis en pause pour le moment et en avançant sur ce personnage vous comprendrez pourquoi. Dans mes écrits ce
nouveau personnage est un super héro également et les Specimen's feront des apparitions furtives à l'avenir et me permettront de les intégrer
et les faires découvrir. C'est un gros revirement et un changement d'axe de travail sur mon projet, je suis confronté à l'envi des autres artistes
de me rejoindre sur le projet mais en même temps, j'assiste à leur fuite car le projet est trop ambitieux. C'est ce qui revient tout le temps,
alors voila, on se concentre sur un personnage plus Terre à Terre littéralement avec des références plus connues et qui colle davantage à l'actualité.

J'ai beaucoup travaillé ce texte, j'espère qu'il vous séduira. J'attend vos avis et critiques big_smile

L'histoire d'Europe princesse de Tyr, racontée par Layana ?

Introduction

L'origine de cette histoire à plusieurs versions, la plus communément admise raconte que Zeus est tombé
fou amoureux d'une jeune femme prénommée Europe, et qu'il l?enleva pour en faire la mère de ses
enfants. Personne ne sait réellement ce qu'il c'est passé,  une histoire vraie qui au fil du temps, s'est vu
adapté selon l'interprétation de ceux qui s'y sont intéressés, voici comment se construit une légende.
Mais avant ça, il s'agissait d'un réel instant, vécu par des personnes au destin hors du commun.

Bien des siècles après ce moment, la société l'a relayé au titre de légende, de nos jours, l'histoire semble se
répéter.

Qui en est à l'origine ?

Avant d'en arriver là, je vais vous raconter comment, moi Layana, j'ai fais la connaissance d'Europe, et de
fait, comment je suis devenue elle.

Faut bien démarrer par quelque chose !

Je pense que le lien commence par notre pays d'origine, le Liban, anciennement Tyr, là où vivait Europe.
J'y suis née, je l'ai fuit, elle m'a rattrapé.

C'est suite aux conflits présents dans mon pays que j'ai décidé d'immigrer en France, j'aurai pu choisir
l'Allemagne, l'Italie, l'Angleterre ou bien d'autre pays de destination vu ma maîtrise des langues
étrangères. Seulement, je suis captivé depuis ma plus tendre enfance par une petite ville Normande. Et
pour cause, mon regretté père m'en raconté ses histoires, une ville du nom de Saint-Lô, la capitale des
ruines.

La légende raconte que... Ah oui non c'est dans les livres d'histoire donc forcement vrai n'est-ce pas... Mon
père me racontait qu'elle avait subi de nombreux bombardements lors de la seconde guerre mondiale et
qu'elle s'était reconstruite malgré l'état dans lequel elle avait été laissé. Bien avant encore, alors qu'elle ne

portait pas le nom de Saint-Lô mais Briovère, elle avait été rayé de la carte suite aux assauts violents des
vikings et fût malgré tout reconstruite. Certains y voient un lieu maudit, d'autres éternels optimistes
comme moi, y voient la renaissance.

Quel endroit est plus approprié que celui-ci pour se reconstruire soit même ?

Être animé par l'espoir d'un avenir meilleur est selon moi, la seule chose qui m'avait donné la force de
quitter mon pays, car même la peur à elle seule, ne suffisait pas.

Viser une destination permet souvent de démarrer une belle histoire !

Je vous épargne ma traversée de la méditerranée et mes autres péripéties lors de ce trajet infernal et n'en
retient qu'un seul pour vous aujourd'hui, un événement inattendu  que vous ne pourriez même pas
imaginer vraie. 
 
Vous est-il déjà arrivé de voir des migrants sur le bord de la route le pouce en l'air, attendant le carrosse
magique qui les mènera là où ils se sentiront en sécurité ? Je peux vous le dire, c'est régulier, normale j'ai
moi-même dû en arriver là pour aller vers Saint-Lô. Peut-être m'aviez vous déjà vu ? Peut-être faites vous
parti d'un de ceux qui m'ont permis de partager une partie du chemin ? Qui sait ?

Le stop était devenu  l'un de mes moyens de déplacement accessible préféré et c'était vite devenu une
habitude, je ne faisais même plus attention car je pensai que le pire était derrière moi. 

C'est toujours magnifique de rêver !

Oui enfin avec quelques nuances tout de même, car dans mon cas, une fois dans un véhicule que je ne
conduisait pas, je n'étais plus maîtresse de ma destination. Bien que je sois tout de même parvenue à Saint-
Lô, j'ai même pas eu la chance d'y mettre un pied au sol. Malheureusement,  le conducteur était recherché
pour violences faites à l'encontre des femmes, il s'était arrêté pour abuser de mon corps dans la voiture
mais une estafette de la police passée par là, il prit peur et une course poursuite à débuté. Moi à bord,
démunie, figée de dégoût, tétanisée, les deux mains sur la vitre du coffre, il y a d'abord eu un premier
impacte, puis je vis les barrières d'un pont brisée,  ça devait être un pont au dessus d'un fleuve traversant
Saint-Lô, ensuite j'ai pu constater une partie du ciel puis j'ai fermés les yeux et repensai à mon doux espoir
avant le choc brutal du véhicule dans l'eau de la Vire. Celui qui devait être le dernier cap du grand voyage
entrepris, s'est avéré être le dernier tout cour. C'est un comble, après avoir bravé la mer méditerrané c'est
dans la Vire que j'ai fini, quelle mort absurde ! Et oui vous avez bien entendu, j'ai perdu la vie dans cet
accident.

Après m'être noyée, d'ailleurs quelle horreur cette expérience..., quelque chose de formidable s?était passé,
mes pensées et mes souvenirs s'étaient réactivées, mais ce n'était plus moi. C'est alors que j'ai compris
qu'Europe était arrivée.

Où plutôt, devrais-je dire, je suis arrivée et Layana est décédée.

Il est maintenant temps d'avouer la vérité !

Si jusque là vous avez cru que c'était Layana qui vous parlait, c'est que l'illusion était parfaite et que j'ai su
retranscrire ses souvenirs de la façon la plus fidèle et authentique que possible. L'intégralité de ses
connaissances, de sa mémoire et de ses émotions se sont jumelées aux miennes. Ses expériences m'ont
permis de prendre une position pour ma renaissance et donner une ligne directive pour honorer la mémoire de
mon hôte. 

Oui j'avais bien expliqué que l'on faisait que démarrer une belle histoire, la sienne, la mienne, elles sont
toutes deux intiment liées. Et je ne pouvais pas décemment vous raconter mon histoire sans une pensée
sincère pour la sienne passée.

Qui suis-je ?

Je suis Europe, princesse de Tyr, gardienne de la Terre par Zeus , je vais vous raconter qui je suis vraiment,
qui est réellement Zeus ainsi que pourquoi et comment j'ai pris possession du corps de Layana.

Bien entendu tous les droits sont reservés

Dernière modification par McMarty (15/03/2017 13:32:55)

Hors ligne

#2 10/03/2017 09:38:20

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

Aller je vous propose la suite tout de même :

Suis-je humaine ou autre chose ?

D'abord pour vous expliquer assez facilement le lieu direct d'où je sort et non pas d'où je suis originaire, je
vais l'expliquer de manière imagée en employant vos mots lorsque c'est possible.

Votre maison, appartement, studio ou tout bâtiment dans lequel vous vous trouvez, sert à vous abriter de
l'extérieur que ce soit des dangers ou du climat ou encore toutes autres raisons qui vous pousse à pénétrer
dans cette bulle, votre nid douillé, votre cocon. Pour y entrer, ou en sortir, vous utilisez une ou plusieurs
portes, et bien pour l'univers que vous connaissez c'est pareil. Lorsque vous avez une maison avec du
terrain, vous avez sans doute une entrée principale ainsi qu'une porte qui vous ramène sur la cours arrière.
Imaginez que l'univers est réduit à votre maison, vous choisissez l'une des portes dont vous disposez pour
en sortir. Si je résume grossièrement : la Terre est un espace sur lequel plusieurs milliards de maisons
(cocons) ont été construites pour vous protéger. L'univers dispose d'un nombre incalculable de galaxies
(cocons) qui possèdent des milliards de planètes (cocons) dont une étant la Terre, elle même une bulle
(cocon) qui a été « construite » pour abriter la vie. Et si on extrapole bien plus encore, l'univers est
également un des cocons qui baignent dans autre chose, appelé Neutralinos, un des mondes non physique,
celui-ci dirigé par Nucleus.

Là vous venez sans doute de vous prendre une sacrée claque puisque je vous ai presque révélé l'origine du
monde, tout du moins, du votre. Sommes nous seul ? Blabla ? Non ! Je ne vais pas prendre de position sur
votre façon de penser, chacun est libre de penser ce qu'il veut, car même face à l'évidence, le doute
subsiste.

Après tout, vous me connaissez à peine, alors pourquoi me prendre au sérieux ?

J'ai envie de vous répondre que vous me connaissez davantage, je peu pas dire que je suis aussi vieille que
le monde mais j'ai grandi dans vos légendes et mon nom vous est particulièrement familier, car vous vivez
en moi si je puis dire, hé bah oui, il à été donné à votre continent, l'Europe et c'est loin d'être un hasard
croyez moi.

Est-ce que je prétend ou suis-je celle que je dis être ?

Cela fait 20 ans maintenant que je suis revenue sur Terre, en l'apparence de Layana. Vous avez pu
constater mes exploits mais vous ne vous en souvenez pas. Ah oui, encore une claque, il y a une sorte
d'amnésie collective qui touche le monde et ça, c'est de la faute d'un naze du nom de Jordas, qui s'est
échappé de Neutralinos et possède la capacité de vous plonger dans l'oubli et vous faire croire ce qu'il
désire. Par le passé, il travaillait avec Nucleus, et a déjà utilisé son pouvoir sur Terre pour couvrir Nucleus,
et pas Zeus comme vous le nommez. La joue droite s'en est prise une de plus, j'équilibre avec la gauche ou
j'arrête là pour les claques ?

Pourquoi est-ce que je vous dis tout ça ?

Par désespoir ? Par besoin ? Ou peut-être parce que c'est ce que vous attendez de moi ? Quoi qu'il en soit,
Nucleus, ou Zeus, comme vous le voulez, n'autorisera pas que vous gardiez en mémoire l'origine de
l'univers, il me punira même pour vous l'avoir révélé, mais  ça aussi vous l'oublierez. Cependant je trouve
un réel plaisir à l'avoir dit, quel bonheur de se libérer ainsi, peu importe le temps que ça prendra, j'en suis
soulagée. Et quelle désordre ça va faire quand il devra entreprendre le nettoyage de vos souvenirs ! Peut-
être même que par facilité, il réduira la Terre en un tas de poussière d'un claquement de doigt ! Ahah, non
n'ayez crainte, il chéri trop cette planète, bah oui, j'y vis, pour 80 années encore !

Vous captez ?

Bon ! Concrètement qui suis-je ?

Je suis effectivement née sur Terre en des temps oubliés, mais c'est pas ce qui vous intéresse le plus alors
je vais en venir aux faits.  Lorsque je vivais à Tyr, l'actuel Liban, mon père y régnait, moi j'étais une
princesse captivée par la nature et m'y promenais souvent, davantage en bord de mer, où j'aimais jeter mon
regard dans l'horizon.

Un beau jour, mon prince charmant... non non désolée, je ne peu vraiment pas commencer comme ça !

Un jour d'été, lorsque je me promenai une nouvelle fois, j'ai manquai de m'évanouir sous ce soleil
plombant. C'est alors que j'ai aperçu un groupe de taureaux sauvages dans les prairies côtières, l'un d'eux
me regardait avec insistance, son regard était différent, il semblait docile et prêt à m'aider. On disait que
ces taureaux sauvages étaient relativement agressifs en groupe, mais celui-ci s'est démarqué. Je l'ai
approché et il s'est mis à respirer de plus en plus fort, comme si son c?ur s'emballait en ma présence. Je
me suis dit qu'il était ma bénédiction, mon « carrosse » pour aller là où je désirais aller, je l'ai chevauché
mais je n'étais pas maîtresse de sa volonté.

Vous faites le lien ?

Il se mit à courir en direction de l'eau !

Là j'espère que vous avez tous fait le lien avec Layana ?

Quoiqu'il en soit, après ça, plus personne ne m'a revu. La légende concernant l?enlèvement d'Europe, donc
moi, relate ces faits, et c'est curieux car il est aussi dit que j'étais accompagnée de mes servantes, je trouve
ça quelque peu sexiste au passage, alors qu'en réalité j'étais seule, j'avais pour habitude de m'évader de la
sorte et me débrouillais par moi-même.

Qui a donc été témoin de la scène pour la faire connaître ? Et ainsi créer la légende.

La seule personne qui a pu témoigner n'était autre que celle qui m'a enlevé, le taureau.

J'entends déjà ceux qui vont sortir un truc du genre, un taureau ça parle pas ! Je leur répond, sauf quand
celui-ci n'en est pas réellement un !

C'est une des capacités de Nucleus, il dirige le monde, il peut prendre l'apparence de chacun des êtres qui
y vit. Même en patate si il veut ! Qui a dit que les pommes de terre ne sont pas vivantes ?

D'après la légende je suis blonde alors j'alimente un peu vos clichés.

Cependant, Nucleus ne peut pas modeler de lui-même la mémoire des êtres vivants, c'est là que l'autre
dont je vous ai parlé tout à l'heure est intervenu, oui vous l'avez remarqué je l'aime pas vraiment ce Jordas
Seption.   

Pourquoi ai-je un tel dégoût pour Jordas ?

Simplement parce qu'il est à l'origine de mon enlèvement, Nucleus vivait déjà avec une autre femme qu'il
aimait profondément, mais il était également tombé amoureux de moi lors d'une de ses visites sur Terre.
Jordas lui offrit la possibilité de vivre cet amour sans culpabilité en m'inventant une vie à laquelle j'étais
forcée de croire.

Bien des siècles plus tard, ce pouvoir à fait défaut à Jordas et s'est retrouvé captif dans une prison de
Neutralinos pour trahison. Jusqu'à ce qu'il s'échappe, bien entendu, au vu de ses capacités ce n'était qu'une
question de temps. Peu de temps après son évasion du monde non physique, dans lequel je vivais ma
nouvelle vie, des flash de ma vie de princesse m'étaient apparus. 

Je ne saurai dire combien de temps il a modelé ma vie mais j'ai fini par tout découvrir.

Nom de Zeus ! Enfin je veux dire, Nucleus.

C'est alors que j'ai conclu un pacte avec Nucleus, il m'offrait la possibilité de vivre la vie d'humaine que je
n'ai pas vécu, et je lui ramènerai Jordas. Sans quoi, je divulguerai ses agissement à mon encontre à sa
femme Héra, vous savez la déesse du mariage ? Et la protectrice des femmes, rien que ça...

C'est à partir de cet instant que je suis devenue Lyana.





La suite très prochainement les amis wink et si vous vous êtes senti un peu dérangé par le caractère un peu hautin de Europe c'est voulu. xD

J'attend vos avis et critiques. A bientôt.

Dernière modification par McMarty (10/03/2017 09:38:52)

Hors ligne

#3 11/03/2017 11:32:21

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

Je sais pas si il m'est possible de changer le titre de mon post sinon c'est pas grave je l'indique ici. Voici le nouveau titre de mon récit :

L'histoire d'Europe princesse de Tyr, les aveux d'une légende.

J'ai également fais quelques modification du premier paragraphe du texte précédent qui ne me convenait pas. Voici les modifications qui je
l'espère faciliteront la lecture et la compréhension :

*

Suis-je humaine ou autre chose ?

D'abord pour vous expliquer assez facilement le lieu direct d'où je sort et non pas d'où je suis originaire, je
vais l'expliquer de manière imagée en employant vos mots lorsque c'est possible.

Vous connaissez tous le principe des matriochkas ou poupées russes ? Une série de poupées allant de la
plus grande à la plus petite et placées les unes dans les autres. Et bien l'univers est très similaire à ce
principe avec quelques variables supplémentaires. Les poupées ne sont pas rentrées à fort les unes dans les
autres, du « vide » les englobes, comblez ce vide par des micro-billes, poussières ou tout ce que vous
voulez, et vous avez là ce qui peu représenter votre univers.

Imaginez-vous miniaturisé et une main géante vous place à l?intérieur de l'une de ces poupées, la referme
rapidement pour vous y tenir captif, le dernier faisceau de lumière que vous verrez, apparaîtra comme un
flash éblouissant dans vos souvenirs. J'aurai bien envie d'appeler ça le Big Bang moi !

Bon les poupées russes sont tout de même faites de matières, d'éléments agglomérés lui offrant cette
structure. Si vous parveniez à vous miniaturisé encore et encore et plus encore, vous y verrais des
interstices, vous rappelant des portes. Vous seriez donc en mesure de « traverser la matière » et arriver
dans la matriochkas suivante.

Bien entendu, rappelez-vous que j'ai tenté d'imagé au plus simple et que c'est quelque peu plus compliqué
que ça dans la réalité. Quoiqu'il en soit, votre monde, votre univers, baigne dans autre chose encore plus
vaste, appelé Neutralinos, un des mondes qui dans vos termes est non physique, celui-ci est dirigé par
Nucleus.

Là vous venez sans doute de vous prendre une sacrée claque puisque je vous ai presque révélé l'origine du
monde, tout du moins, du votre. Sommes nous seul ? Blabla ? Non ! Je ne vais pas prendre de position sur
votre façon de penser, chacun est libre de penser ce qu'il veut, car même face à l'évidence, le doute
subsiste.

*

Hors ligne

#4 11/03/2017 12:06:07

KalamitymiK
Gentil BDA
Lieu : la vallée du Gier
Inscription : 07/09/2015
Messages : 958

Re : Europe la princesse de Tyr

Salut McMarty!

J'ai tout lu, et au début, je dois te dire que ça me faisait un peu peur de m'attaquer à ça.
Mais ça se lit plutôt bien, la narration est bien faites, ce qui facilite la compréhension. Je dis ça, parce que tu t'engages sur un sujet plutôt compliqué, et pas toujours facile à expliquer, du fait sûrement qu'à l'heure actuelle, il y a encore beaucoup de questions sans réponse.
J'aime bien la théorie que tu développes, à coup de légende nous renvoyant aussi à la mythologie grec.
Je vais donc suivre de près.
Bonne continuation l'ami.


LE TRADI. C'EST MA TRADITION

Hors ligne

#5 11/03/2017 22:08:52

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

Salut KalamitymiK,

Merci pour ce message sous le signe de l'encouragement

J'ai choisi cette narration justement pour le sujet difficile à traiter, du fait que ce soit elle, le personnage concerné, qui raconte ça, avec son vécu, qu'on adhère ou pas, cela reste sa version, qui reste évidemment contestable, soit on l'écoute, soit on ne l'écoute pas après tout. 

En réalité je traite beaucoup de sujet dans ces textes, la creation de l'univers, la mythologie, la mort, la religion sans doute de manière indirecte, l'amour aux pluriels  Tout ce qui laisse planer un doute enfaite ou le mystère. 

En ce qui concerne la légende c'est fascinant, on ne sait et on ne sera sans doute jamais plus que ce que l'on lit déjà à son propos. J'aime beaucoup l'idée suggérait par la théorie des anciens astronautes qui exprime une vision alternative en ce qui concerne les differentes divinités à travers le monde. Alors me dire que le personnage ai pu exister d'une manière ou d'une autre, dans une forme ou une autre, inspirant les nombreux récits autour, me fascine et m'inspire à mon tour.

J'aurai pu imaginer ce récit en comédie du type : Une prétentieuse et stupide princesse pensait que rien ne résisterait à son charme, pas même un taureau, qu'elle prit par les cornes et l'animal affolé préféra se suicider dans l'océan le plus proche. Rien ne la fit lâcher prise, elle se noie, personne ne l'a revu après ça.  La légende est née.

Il y a tellement de déclinaison possible !! Mais pour moi, pour devenir une légende, faut avoir vu le monde.

A très bientôt pour la suite et encore merci de suivre mes écrits.

Dernière modification par McMarty (11/03/2017 22:10:28)

Hors ligne

#6 14/03/2017 14:30:01

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

Je vous partage la suite de l'histoire :

C'est à partir de cet instant que je suis devenue Lyana.

Si il m'a été rendu possible de prendre possession de son corps, c'est tout simplement parce qu'elle le quitta.
Aucune entité dite supérieur décida de lui ôter la vie, rien de magique à ça, d'après ce que je sais,
seul le cycle de la vie défini cet instant.

Si je l'ai choisi, c'est d'une part pour son vécu, mais aussi pour sa ténacité. Bien qu'elle ait abandonné la
vie, qui aurait pu prétendre faire mieux ? Personne ne peu faire face au poids de l'eau, quand elle est
submergée bien trop longtemps. Une simple question de timing, le délais d'intervention des secours dans
ce cas-ci, n'aurait jamais pu permettre de la sauver, quelque part, je l'ai fait.

L'avantage, c'est qu'elle est une inconnue dans ce pays, même si les deux policiers dans l'estafette juraient
avoir vu une femme dans le véhicule, les faits n'ont montré qu'une seule présence lors de l'extraction de ce
dernier de l'eau, celle du conducteur fou.

C'est en profitant des forts courants d'eau de la Vire, que j'ai nagé jusqu'aux abords d'un petit bois pour m'y
cacher un temps.

Vous imaginez bien qu'ayant vécu dans un mensonge plus gros que le monde, je déciderai de prendre
congé de tout ça. Je me suis intégrée au mieux et j'ai vécu comme une parfaite humaine près de six années.

*

Qu'ai-je fais durant six ans ?

Lyana avait fait le plus gros du travail, elle connaissait bien ce pays, ces uses et coutumes, l'actualité
n'avait pas vraiment de secret pour elle alors j'ai bénéficier de tout ça. Nous partagions une idée commune,
aider ceux en difficulté. Il était évident de s'orienter vers le milieu associatif, j'ai pu rejoindre un groupe en
place dans la commune qui cherchait à établir une communication saine avec les migrants.

C'est de cette manière que je suis devenue interprète pour l'association, et une bénédiction pour les
réfugiés. J'ai fait la rencontre d'une française à l'empathie exceptionnelle, elle pouvait ressentir tout ce qu'il
ce passait en chacun de nous. Elle m'a prise sous son aile, et nous formions un duo de choc, nous étions en
mesure de comprendre l'absolu nécessité. Nous avions fonctionné ainsi six années et je sais que vous
voulez connaître son prénom, mais elle n'aimait pas que l'on parle d'elle, aujourd'hui elle n'est plus, elle est
quelque chose d'autre,  je respecte ses volontés en mémoire à ce qu'elle fût.

*

Et après ?

J'ai dû sortir de l'ombre et faire face à une entité venue terroriser votre monde. C'est d'ailleurs fascinant,
dans cette horreur, j'ai pu constater une chose fabuleuse, l'union des nations. Même si ça n'était
qu?éphémère, ça a eu lieu. Une bataille qui à durée près d'un an contre une déesse venue tout droit des
enfers. Elle s'appelait Styx, son rêve était de rendre l'eau des enfers aussi clair et limpide que les océans
sur Terre donc elle tenta de se les approprier. C'est en voyant vos eaux devenir noirs que vous vous êtes
décidé à m'écouter et ainsi créer l'union des nations, l'Europe de demain.

*

Croyez-moi, l'union des nations à eu un rôle fondamentale

Vous avez permis la mise en place de groupes réunissant les plus brillant chercheurs et spécialistes de
votre planète qui ont travaillé d'arrache-pied sur la localisation des présents de Zeus. J?étais à la tête du
groupe à la recherche de Talos, le géant de bronze. Les deux autres groupes recherchaient le chien
légendaire Lélaps et la divine lance.

Sur le chemin, il fallait affronter les sbires de Styx qui cherchaient ces même biens manipulables
uniquement par un être venu des mondes non physiques, une entité légendaire.

Hors ligne

#7 15/03/2017 13:25:00

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

Je poursuis mon récit, j'ignore si je suis beaucoup lu mais je continu. La trame se profile et je suis assez content de la tournure que ça prend.
Navré de poster si peu à chaque fois mais je privilégie la qualité à la quantité, même si des fautes de conjugaison demeurent je me concentre sur la syntaxe et le rythme.


Voici la suite :

Sur le chemin, il fallait affronter les sbires de Styx qui cherchaient ces même biens manipulables
uniquement par un être venu des mondes non physiques, une entité légendaire. Encore faut-il en
comprendre le mécanisme. 

Talos était localisé en Crête sous forme de petite statuette de bronze abandonnée dans une cavité de l?île.
J'avais un peu d'avance sur mon équipe qui préparait l'équipement de spéléologie pour descendre. En ce
qui me concerne j'ai simplement eu besoin de sauter, puis c'est là que je l'ai aperçu, posait au milieu de la
grotte. Il m'a suffit de m'en saisir pour qu'il reprenne sa taille d'origine, à vue de nez, un peu plus de trois
mètres de haut. Il était comme je l'imaginais depuis tout ce temps, loin d'être une vulgaire réplique de
bronze, il était comme nous tous, en plus grand. Agenouillait face à moi, il promit de me protéger et me
servir, mon équipe de chercheurs en fit l'effrayante expérience. Lorsqu'ils sont parvenu à moi, Talos ne
s'attendait pas à cette visite et prenait déjà sont rôle à c?ur. Il fit apparaître une réplique de la lance divine,
sa peau se recouvrit d'une matière rappelant le bronze, la rendant impénétrable, puis il monta en
température, il était rouge vif c'est alors qu'il s'est mit à courir en direction de mon équipe tétanisée. J'ai
simplement eu besoin de penser pour qu'il comprenne qu'ils n'étaient pas un danger pour moi, c'est de cette
manière que j'ai compris que nous étions psychiquement connecté. 

Lélaps lui était en antarctique, emprisonné dans un bloc de glace, comme cryogénisé. L'équipe en charge
de le ramener, voyant le monstre glacé, n'ont pas cherché à jouer avec le feu en le libérant sans ma
présence. Son allure de chien dopé aux stéroïdes ne donnée clairement pas envie de faire joujou avec.

Pour la divine lance qui ne rate jamais sa cible, c'était un peu plus compliqué, l'équipe qui s'en occupait
l'avait bien localisé mais ne pouvait rien faire avec, seuls moi, Talos et Lélaps pouvions l'immobiliser.
Quand Nucleus, votre Zeus je le rappel, l'a placé sur Terre, il lui a donné comme cible, elle-même. Ce qui
créa une sorte de paradoxe et l?entraîna dans une course effrénée contre elle-même, elle entama une boucle
perpétuelle autour de la planète à des vitesses tellement folles qu'elle se dématérialisait. Vous comprendrez
pourquoi Lélaps était le seul à pouvoir ralentir sa course.

Qui de mieux qualifié qu'un chien qui ne lâche jamais sa proie ?

Ceci pouvait ce faire à un unique instant, au point de lancé, précisément là où s'est trouvé Nucleus lorsqu'il
l'a lancé. C'est de cette manière que nous nous retrouvions au sommet du volcan Cayambe, le point de
lancé, le long de l'équateur. Même si Lélaps permis de ralentir la lance, il me fallait m'en saisir pour la
stopper définitivement, à partir de là, elle ne répondrait plus qu'à moi.

Pour ce faire, nous nous étions tous les trois synchronisés, moi positionnée au point précis de lancé, Lélaps
courait derrière la lance prêt à s'en saisir et Talos était sur la trajectoire de la lance prêt à m'envoyer sa
réplique, un parfait leurre. Étant sur la trajectoire, si Lélaps saisissait trop tôt la lance, il la rematérialiserait
et tuerait Talos, la synchronisation devait être parfaite. La fenêtre de lancée pour Talos était courte, rien
que le temps de se mettre en place, Lélaps et la lance divine nous avaient traversé un nombre incalculable
de fois, en se concentrant un peu, on pouvait légèrement les sentir.

Puis est venu le moment d'opérer, Talos me lança sa réplique une fraction de seconde après avoir ressenti
leur passage, la lance originale traversa Talos suivit de Lélaps qui s'en saisit immédiatement après. Ce qui
eu pour effet de la matérialiser et la ralentir considérablement, j'attrapai la réplique puis aussitôt après,
telle une flèche de robin des bois, la divine lance la transperça et se retrouva dans mes mains.

*

A cet instant, les trois présents synchronisés, je deviens la gardienne de la Terre.


La suite demain

Dernière modification par McMarty (15/03/2017 13:26:38)

Hors ligne

#8 15/03/2017 17:30:34

karicature
Administrateur
Lieu : La Matrice
Inscription : 14/12/2004
Messages : 8 899
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

tu as 289 vues (tu peux voir ça si tu cliques dans "critiques de scénarios" il y a une colonnes avec le nombres de vues)

bonne chance !


Mon site perso
et ma page facebook qu'il faut aimer les mec !!! https://www.facebook.com/pages/Kari-cat … 9201377621

Hors ligne

#9 15/03/2017 18:42:12

KalamitymiK
Gentil BDA
Lieu : la vallée du Gier
Inscription : 07/09/2015
Messages : 958

Re : Europe la princesse de Tyr

Pour ma part, je lis chaque avancé de ton récit.
Après, c'est vrai que la rubrique scénario ne bouge pas énormément, je trouve ça dommage. Pourtant, cette étape est aussi importante que le dessin, si ce n'est plus.


LE TRADI. C'EST MA TRADITION

Hors ligne

#10 15/03/2017 19:04:14

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

Merci karicature, j'ai connaissance de ce compteur cependant je le trouve malheureusement pas très représentatif à partir du moment où il suffit de retourner sur l'index et retourner sur le post pour augmenter ce chiffre. Un simple retour à l'index et un clique sur le bouton précédent de la page du navigateur fausse le compteur.

Je suis bien d'accord avec toi KalamitymiK, le scénario et le développement de l'histoire à l'écrit est très important, c'est pourquoi je développe beaucoup le récit avant de sélectionner les parties à illustrer pour anticiper les incohérences, que ce soit chronologique, liens entre les personnages, les lieux ou les actions.  En tout cas merci de suivre l'avancé, je comprend que si tu réagis pas, toi ou les autres lecteurs d'ailleurs, c'est que ça reste cohérent donc je continu.

Dernière modification par McMarty (15/03/2017 19:05:52)

Hors ligne

#11 16/03/2017 11:50:16

McMarty
Pousse Crayon
Inscription : 04/10/2014
Messages : 208
Site Web

Re : Europe la princesse de Tyr

De nouveau la suite, elle conclue les aveux et lance une nouvelle intrigue. J'espère que ça vous aura
plus et que ça vous aura laissé avec quelques questions. 


A cet instant, les trois présents synchronisés, je deviens la gardienne de la Terre.

Vous est déjà t'il arrivé de vous sentir invincible par moment ?

Vous vous levez le matin, le soleil frappe de sa plus grande force sur votre visage, l'air est frais et vous
prenez une grande inspiration, vous vous dites que rien ne pourra entacher cette journée magnifique, que
vous vous sentez capable de tout faire aujourd'hui. C'est ce que j'ai ressenti lors de cette synchro, les trois
cadeaux connectés entre-eux formaient un triangle fermé, moi au centre comme protégée.  C'est de la
représentation bien-sur, n'oubliez pas que j'essaie de rester dans l'image.

Je suis devenue bien plus puissante que je ne l'était déjà en tant qu'être venu de l'olympe, Neutralinos pour
nous, cette combinaison à fait de moi un être légendaire.

*

L'affrontement final contre Styx

Je n'entre pas dans les détails, évidement nous n'avons pas le temps, rappelez-vous que je vous fait mes
aveux et que vous ne garderez pas ces souvenirs bien longtemps. Quel intérêt alors à dire si je lui ai torché
les fesses au papier doux ou rugueux ? Là il y a deux écoles, ceux qui serrent les lèvres et secouent la tête
de gauche à droite « ho mais quelle vulgarité dans la bouche d'une femme », préjugé à la c**, bref, et ceux
qui ont l'image en tête.

Évidement, comme nous sommes ici vous et moi, c'est forcément qu'elle n'y est plus. Bon aller je vais
vous raconter quand même ce passage.

Styx était furieuse contre ses sbires qui n'ont pas réussi à nous devancer sur la découverte des présents de
Nucléus. Après tout elle aurait pu y aller elle même cette grosse feignasse ! ? Ok ok bon je vais calmer
cette ardeur au risque de perdre un certain nombre d'auditeurs. Oh puis non je m'en moque, on a pas
besoin de culs serrés. Les aliens débarquent mais eux aussi ont la liberté d'expression.

Très rancunière, la coalisions entre Styx et ses serviteurs s'est vue diminuer, elle m'avait en horreur par
jalousie sans doute, et ses sbires ne pensaient plus qu'à une chose, faire le plus de victimes humaines que
possible. Comme-ci ils avaient senti qu'ils avaient perdu d'avance et qu'il fallait simplement faire le plus
de dégâts possible.

Ca ne s'est pas fait sans mal, pour l'arrêter nous avons rusé, en lui faisant croire qu'elle détenait la lance
divine, alors que ça n'était que....

SOUDAINNEMENT ! Alors qu'Europe racontait son histoire face caméra, une puissante explosion
retentit un peu plus loin, puis un groupe de personne effrayées courus en la direction du café
terrasse où se passe l'interview. Elle décolle à quelques mètres du sol mais elle est rattrapée par
l'une des journaliste présente qui lui demande :

JOURNALISTE : Attendez ! Mais comment ça ce fini ?

EUROPE : Comme ça va ce terminer maintenant. Je gagne !

Puis elle part pour s'enfoncer dans le nuage de poussières.

Dernière modification par McMarty (16/03/2017 11:52:33)

Hors ligne

Pied de page des forums