#1 16/02/2017 07:27:26

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Je reprends dans ce tuto des commentaires publiés lors des différents postes afin de décrire une technique parmi d`autres pour réaliser une BD.


Pour les esquisses :
Il vous faudra des crayons à papier, des portes mines pour mine 0.9 mm en B voir 2B
Évidemment, c`est selon vos préférences, vous pourriez aussi bien utiliser du fusain ou de la mine de plomb.
Mais tout de même, le trait le plus fort de votre esquisse (celui que vous repasserez par dessus pour l`encrage) devra être assez fin pour bien décrire le bon trait, résultant de l`esquisse.

Du papier A4 ordinaire, bien qu`un grammage de 190g/m² et supérieur soit préférable.

Un bloc de dessin papier épais format A3 290g/m², le plus lisse possible.
Une gomme


Pour l`encrage

Du calque A4 (assez épais), de la colle en tube, un jeux de rotring de 0.1 à 0.8  nouvelle génération Tikky Graphic Fineliner (http://www.rotring.com/fr/feutres-fins/ … 4734.html#), un Color Brush Pen Black de chez Pentel (Color Brush? - Pigment Ink ? Black) http://www.pentel.com/store/color-brushtm-pigment-ink.
Des Posca Blancs assez fin http://www.posca.com/fr/marqueurs-tous- … eristiques

materiel.JPG


(à suivre)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#2 16/02/2017 13:06:38

KalamitymiK
Gentil BDA
Lieu : la vallée du Gier
Inscription : 07/09/2015
Messages : 937

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Héhé!
Super ce tuto Cissy!
En plus, c'est le genre de photo qui me donne envie de prendre mes crayons et une feuille...
J'attend la suite avec impatience!


LE TRADI. C'EST MA TRADITION

Hors ligne

#3 16/02/2017 17:31:43

William Lee
Gentil BDA
Lieu : Kalvingrad
Inscription : 12/01/2010
Messages : 947
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

ça marche bien le posca blanc? ça couvre l'encre de chine?

Hors ligne

#4 16/02/2017 18:23:34

dirk
Gentil BDA
Lieu : Belgique
Inscription : 22/12/2011
Messages : 995
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Je vais suivre ceci!

Hors ligne

#5 16/02/2017 19:21:55

jgab
Maitre BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 659
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Héhé!
Super ce tuto Cissy!
En plus, c'est le genre de photo qui me donne envie de prendre mes crayons et une feuille...
J'attend la suite avec impatience!

Idem que kalamitymik

pour le posca(r)  je suis allez sur le lien.  ( je découvre  )ce sont des feutres couleurs. ils font aussi du blanc parmi les couleurs proposés.
sinon du blanc en ty pex comme sur la photo de cissy

Dernière modification par jgab (16/02/2017 19:22:44)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l 'orthographe correct   on réduit le trash et le gore (limite du raisonnable)  https://pasdeq.blogspot.com/

Hors ligne

#6 17/02/2017 07:20:08

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Merci KalamitymiK, Dirk
William Lee, comme dit Jgab, oui les Posca sont des feutres de couleur opaque, c'est un peu une révolution pour les graphistes, les couleurs ne additionnent plus mais se superposent comme de l'acrylique, et pourtant ce sont des feutres. Ils sont assez cher et généralement sous clef dans les magasins. Le typex n'a pas le même effet, il laisse une couche plastique sur laquelle l'encre de chine perle ! A éviter donc

Le brouillon préparatoire
Réalisé sur une feuille volante A4 légère au crayon à papier
La règle qui régit le brouillon peut être la suivante :
Il n'y a pas de règle, lâchez vous, ce n'est pas le dessin final, il ne sert qu'à camper rapidement l'intention de la page. On pourrait lister à quoi sert ce brouillon.
- Se lâcher au niveau du dessin, on ose se tromper
- Oser des mises en pages audacieuses
- Exagérer la gestuelle (tout comme le cinéma muet ou le mime)
- Vérifier la compréhension de la page
- Tester un premier jet de dialogues ou texte


Petite aparté, la bande dessinée à des points communs avec le cinéma, sauf que les effets du 8em art sont plus limités. Nous devons exprimer la durée, les lieux, les effets sonores. Ce qui dicte la planche est la lisibilité, l'expression de la situation, de l'histoire. La bande dessinée peut ressembler au travail du mime qui en fait légèrement trop, ou du cinéma muet avec des situations très évidentes, une psychologie du personnage lisible sur son corps. L'avantage de la bande dessinée est de pouvoir recentrer l'histoire sur des scènes fortes, clefs. D'autre part, la planche, ou double planche représente à elle seule une oeuvre complète que l'oeil embrasse avec plaisir.

captur10.png
Le brouillon sert à essayer des poses, des cadrages, ne pas hésiter à exagérer les choses
Le brouillon ne sera jamais décalqué, c'est l'acteur qui se livre sur scène sans peur

captur11.png
La psychologie des personnages passe par leur visage mais surtout par leur corps

Gérer le récit dans une page

Une des trames possible de gestion de la page souvent utilisée par Hergé consiste à aborder chaque page comme une scène complète.
Tout d'abord, permettre au lecteur de situer le décor, le lieu, l'heure dans une première case plan large, la position des personnages dans ce lieu au démarrage de la scène.
Les cadrages utilisés au cinéma sont de vigueur, le gros plan, le plan taille ou poitrine pour les champs contrechamps.
Il est souvent utile d'avoir une ou deux cases plus neutre, au style plus simple, à l'unique couleur, pour accentuer certains effets, permettre à l'oeil de se reposer.
Et enfin, la dernière case est utilisée pour donner envie au lecteur de lire la suite. Elle fait souvent
appel à un point d'exclamation, d'interrogation. On se demande ce qui va se passer ensuite

captur12.png

(à suivre !)

Dernière modification par Cissy (17/02/2017 07:29:53)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#7 18/02/2017 06:19:06

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

BROUILLON - En résumé
Le brouillon précède l'esquisse, il sert à se détacher du dessin et se concentrer sur le geste, la trame générale de la page. Il nous permet de nous libérer et d'oser.

page24-bdf-brouillon.jpg
Brouillon très rapide pour jeter une idée sur le papier

captur13.jpg
Brouillon d'une demi page réalisé sur une feuille A4 format paysage, un peu plus poussée, mais ne sera tout de même jamais décalqué.


2em étape L'ESQUISSE

Elle est réalisée, soit sur 2 feuille A4 190g et plus, soit sur un bloc A3 270g/m2
Elle constitue désormais la page telle qu'elle va être construite dans son détail. Il faut cependant veiller à ne pas perdre la souplesse du trait, garder le détachement du brouillon.
A tout moment il est utile de comparer l'esquisse au brouillon pour vérifier lequel des deux exprime le mieux les choses, ne pas hésiter à gommer son dessin pour reprendre l'esquisse si elle parait moins bonne que le brouillon.

page28-1-esquisse.jpg
Esquisse d'une demi page finale sur un A4 paysage

Esquisse_page30.JPG
Esquisse de la page complète sur une page A3 portrait

Cette technique consiste à ne pas encore tracer complètement les cases, de manière à laisser vivre le dessin, ne pas l'enfermer et permettre à la main de prolonger les courbes.

Le texte pourra encore changer. De simple indications de bulles permettent d'affiner le cadrage. Seules les bulles qui participent activement au dessin sont dessinées.
Des indications destinées à la numérisation peuvent être indiquées comme pense bête.

Cela nécessite tout de même de parler un peu du texte...

Dernière modification par Cissy (18/02/2017 09:25:21)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#8 18/02/2017 07:16:13

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Le texte

C'est souvent pendant l'esquisse que le texte se précise, la tentation est grande de décrire l'image par le texte afin de renforcer le sens.
C'est hélas à mon avis une erreur à ne pas commettre, le texte constitue l'équivalent du contrepoint musical. Une sémantique parallèle, décalée qui donne de la profondeur au récit.

A l'origine(*), la bande dessinée était l'illustration du texte d'un écrivain. Le dessinateur, au service du récit, démocratisait la littérature par l'adjonction d'une enluminure décorative. La plupart du temps le dessinateur paraphrasait l'auteur en décrivant exactement le récit.

imager10.jpg

Si dans une première phase de l'histoire, l'image paraphrasait un texte déjà écrit, c'est progressivement l'inverse qui s'est produit et le texte à commencé à ré-expliquer ce que l'image nous décrivait déjà.
Cette tradition influence de grands maîtres, donnant un côté vieillot charmant à certaines BD.

mortim10.jpg
Edgar P. Jacobs « La marque jaune » Le grand dessinateur décrivait très souvent par son texte ce que l'image racontait déjà.

Cette méthode peut être un choix artistique, un hommage.

Le texte comme enrichissement sémantique du dessin

captur10.jpg

Le texte dans la première version ne nous apprends rien, il fait effectivement sombre comme le lecteur peut le constater. Il y a effectivement une porte.

Dans la seconde version, ce que nous ne pouvons pas percevoir est décrit par le personnage. Cela enrichi la scène, il règne une odeur nauséabonde, un souffle d'air émane de la porte.

Texte en conclusion
Dès que vous le pouvez, si le dessin est suffisamment explicite (et il le doit), enrichissez le contexte, ne paraphrasez pas.

(*) Il s'agit d'une considération sur la bande dessinée telle qu'elle se met en place à partir du 19em siècle en Europe. Cette restriction est évidemment à reconsidérer si l'on débat sur la place du dessin dans l'histoire de l'humanité.

Dernière modification par Cissy (18/02/2017 10:18:27)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#9 18/02/2017 09:03:57

Rafbor
Chiure de gomme
Inscription : 10/01/2016
Messages : 94

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Tu es vraiment douée pour écrire des tutos, ils sont clairs et didactiques.

Par contre c'est très orienté 'dessin à l'ancienne' c'est à dire, dans le but est de créer une planche papier A3 et un encrage sur calque.
Beaucoup de gens ne travaillent plus comme ça aujourd'hui, mais en utilisant des logiciels: est ce que tu as prévu d'en parler, ou cela peut faire l'objet d'un autre tuto..

Par exemple dans mon cas, aujourd'hui pour réaliser une planche, j'esquisse mes cases une par une, sur plusieurs pages, sans me préoccuper de l'échelle, puis je scanne toutes les images et je recompose ma page avec Gimp.
Je redimensionne si besoin certaines images.
Puis je crée un calque pour l'encrage, un autre pour le dessin, et d'autres pour le fond, les bulles, les textes,...

Encore bravo à toi !

Hors ligne

#10 18/02/2017 10:00:55

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Tout à fait Rafbor, il s'agit de mon expérience de la BD, qui est malgré moi assez classique, et très Belge.

Voyons cela comme une technique parmi d'autres. J'ai essayé la méthode que tu décris, mais la sensation de perdre la vue globale de la feuille m'a gêné. Il y a d'autres problèmes au recadrage/redimensionnement : la perte d'échelle du trait, la disparité/irrégularité des détails.

Je réalise aujourd'hui a quel point avoir physiquement la feuille finale, complète, au format A3 m'est indispensable pour être contente du résultat.
Je suivrais avec intérêt tout les tutos des autres techniques.


L'encrage

Le calque
Il consiste à coller avec un peu de colle deux calques A4 sur l'esquisse A3.(ou un claque A4 sur l'esquisse A4)

La colle est disposée sur les bords aux 4 coins avec beaucoup de modération pour pouvoir enlever plus tard facilement le calque.
Vous pourriez aussi utiliser la bombe de colle repositionnable 3M (la bombe bleue, pas la rouge surtout !)

Quand je calque une esquisse A3, je positionne d'abord le calque du haut, je protège le bas avec un A4 sous le coude, puis je réalise le calque du bas.

captur11.jpg

L'encrage

C'est le moment de sortir les rotrings, les pinceaux et le Posca. On respire un grand coup et on se lance. Les erreurs pourrons encore se corriger.
detail1.JPG

Une technique consiste à bien repasser les contours des objets en premiers plan.

Trait épais = Objet en premier plan.
Traits fins ou pointillés = Objets lointains

Le Posca blanc permet de corriger ou d'ajouter des graphismes de lumière.
Je n'aime pas en abuser car cela devient vite confus et proche de l'effet gratuit.

Il faut procéder très doucement à l'encrage, avec application. Protéger le dessous de sa main avec un papier, l'encre du rotring met 30 secondes à sécher sur le calque.

A part les bulles qui font partie intégrantes du dessin, on ignore à cette étape les bulles et textes, car nous vivons à l'erre du numérique, autant en profiter.

Le dessin n'est toujours pas recadré à cette étape, laissez le vivre au delà des limites même s'il rentre dans les zones des autres dessins si cela vous aide, ou si vous réalisez soudain que c'est utile.

Nous recadrerons tout cela avec notre logiciel de retouche favori.


detail2.JPG

Le Posca blanc très fin et très couvrant permet d'ajouter des nuances sans limites à un encrage noir et blanc classique.

captur16.jpg


Pourquoi utiliser un calque ?

Pourquoi ne pas repasser de l'encre sur le crayonné de l'esquisse, puis gommer le crayon ?

En encrant directement par dessus l'esquisse au crayon :

1) On détruit l'esquisse, on ne pourra ni recommencer, ni conserver ce travail.
2) Une partie de notre conscience sait que nous allons devoir tout effacer, la main se retient sans arrêt d'appuyer, d'essayer, d'oser. Nous savons que ce travail est perdu.
3) Il est possible d'oublier de repasser des détails de l'esquisse brouillon à l'encre, lors du gommage, ces détails seront perdus.
4) Le travail de gommage est long.

A part cela, quels avantages offre le calque ?

Une esquisse très brouillonne, très appuyée devient confuse, il est difficile de trouver le trait qui sera la synthèse de notre esquisse.
Grâce au calque, ceci n'est pas un problème.
En plaçant un calque épais et décolable sur l'esquisse, avec un papier sous sa paume, le calque ne glisse pas, ne gondole pas.
Le calque réalise une synthèse de l'esquisse, il supprime les détails inutiles et nous aide à choisir quel sera le bon trait à l'encre de chine.
Dessiner sur un calque à l'encre de chine est un vrai plaisir de glisse. Il fonctionne bien avec une technique calme et appliquée.

scancalque.jpg

Dernière modification par Cissy (20/02/2017 19:47:00)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#11 18/02/2017 10:12:31

Crus
Maitre BDA
Inscription : 09/03/2004
Messages : 2 860
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

haaaaaa voila la colle, j'attendais depuis le debut de voir la colle, je me demandais salement ce que t'allais en faire


portfolio.jpg blog.jpg facebook.jpg

Hors ligne

#12 18/02/2017 10:32:40

mypreciousnico
Maitre BDA
Inscription : 22/05/2008
Messages : 3 392
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Très intéressant ce tutoriel

Rafbor a écrit :

Par contre c'est très orienté 'dessin à l'ancienne' c'est à dire, dans le but est de créer une planche papier A3 et un encrage sur calque.
Beaucoup de gens ne travaillent plus comme ça aujourd'hui, mais en utilisant des logiciels: est ce que tu as prévu d'en parler, ou cela peut faire l'objet d'un autre tuto..

Les premières étapes sont finalement très similaire. Et le suivantes aussi je dirais. La méthode de Cissy implique de travailler l'encrage sur un calque, comme sur Gimp finalement.
Après l'outil peux changer et avec lui une certaine manière de faire (composer la planche après coup sur logiciel), mais la réflexion reste très similaire.

Par exemple, nombreux sont ceux qui font comme toi Rafbor c?est à dire dessiner chaque case sur une feuille puis recomposer après. Pourtant, moi qui travail quasi exclusivement en numérique (seul un crayonné très basique est fait sur papier), je préfère quand même composer ma page d'un coup. J'ai encore besoin d'avoir cette vue d'ensemble au moment de coucher la moindre esquisse sur le papier


star_ride_ban_2014.jpg

Hors ligne

#13 18/02/2017 18:49:12

salabert
Maitre BDA
Inscription : 09/09/2007
Messages : 4 991

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Même si dans ton cas , Mypreciousnico , tu n'as pas plus de 3/4 cases/planche ce qui fait que tu pourrais dessiner chaque case séparément et recomposer après._.

Hors ligne

#14 20/02/2017 06:57:50

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Merci Mypreciousnico, Crus No drug !


Retouche du calque (le vrai calque, retouche avec des vrais feutres)
Après avoir terminé les deux calques, il est utile de les poser sur un papier blanc et de vérifier si des détails auraient été omis. Et surtout s'il faut renforcer la taille de certains traits.

En effet, la présence en arrière plan du trait de crayon augmentait la force du dessin. En ôtant ce support d'arrière plan, le trait perd un peu en intensité.

captur14.png
N'hésitez pas à ce stade à retoucher votre calque afin de lui redonner du tonus, notamment en renforçant le trait des premiers plans. En précisant certains traits oubliés ou en calmant l'arrière plan avec des petites hachures de Posca blanc.

Passage au scan
L'intérêt d'avoir réalisé l'encrage de votre feuille A3 avec 2 calques A4 est que vous pourrez numériser vos feuilles avec un simple scan A4 ordinaire.
Dans le cas de mise en page dont certaines cases sont chevauchantes, vous aurez réalisé autant de calques A4 qu'il faudra.

captur18.png
Dans l'exemple ci dessus, un A4 paysage pour les cases du haut, un A4 paysage pour celles du bas, et un dernier A4 portrait pour les 2 cases en long.
Les assemblages dans ce cas seront un peu plus compliqués mais cela se fait avec l'habitude.

Si vous ne travaillez pas dans l'édition et que votre BD est destinée au WEB et à l'impression amateur, vous pouvez régler votre scan sur une résolution de 300 DPI (Dot per inch).

captur16.png

Renforcez un peu les contrastes, baissez un peu la luminosité de façon à saisir toutes les nuances de gris. (Même si c'est un dessin noir et blanc, il existe de subtiles nuances sur les bords du trait qui vont donner de la vie au trait)
Numérisez en couleur,  pour les mêmes raisons, l'image sera plus vivante.
Réglez un format A4 précisément, cela nous aidera pour le redimensionnement en traitement de l'image.

Exemple de numérisation d'un demi A3
page28-2-encrage.jpg
A ce stade, pour cette technique, nous avons réalisé notre demi page, sans bulles, sans contours de cases.

Nous allons maintenant utiliser les ressources du numérique pour le reste.
Jadis, cette étape était la plus pénible, désormais, c'est totalement facilité.

Nous allons voir cela dans la suite de ce tutoriel

(à suivre)

Dernière modification par Cissy (20/02/2017 07:52:51)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#15 20/02/2017 09:35:54

Celiora
Chiure de gomme
Lieu : lyon
Inscription : 22/01/2017
Messages : 95
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

En fait, depuis le début, je me pose des questions sur le calque (le canson). Je comprenais pas trop pourquoi tu l'utilisais, alors ce matin, je me suis calée avec un dessin, un papier calque, et j'ai tenté de faire comme toi... et j'ai toujours cette question.
Quelle est l'utilité du calque ?
Parce que de mon point de vue c'est juste: un matériel en plus (voir en trop), donc c'est un coût en plus, un truc en plus à porter quand on se déplace .
En plus de cela, il faut caler le papier, ne pas le bouger, c'est un genre de papier qui a tendance à faire glisser la mine et personnellement, je trouve que c'est un mauvais point. Je préfère dessiner sur du papier à grain précisement parce que ça permet de bien maîtriser l'encrage.
  Est ce que tu gagnes du temps au scan ? Est ce que c'est juste pour garder ton crayonné au propre ?

Alors je voulais comprendre si c'est juste une question de gout personnel, tu te sens bien avec cette méthode là. Ou si je suis passée à coté de quelque chose ?

Sinon, je suis vraiment impressionnée par la propreté de tes crayonnés. Moi on dirait tout le temps qu'il y a eu la guerre sur ma page!

Dernière modification par Celiora (20/02/2017 10:57:15)

Hors ligne

#16 20/02/2017 13:21:49

Jekyll
Maitre BDA
Inscription : 25/06/2011
Messages : 2 602
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Pareil que Celiora, je ne suis pas convaincu par l'utilisation de papier calque... En plus, c'est un type de papier qui a tendance à gondoler rapidement, et pour moi qui ait les mains rapidement moite ça ne le fait pas.

L'alternative serait d'utiliser une table lumineuse pour le coup, pour les fainéants qui veulent s'épargner l'étape ennuyeuse du gommage! big_smile

Hors ligne

#17 20/02/2017 19:33:46

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Merci Celiora, je te répond sur un paragraphe que j'ai rajouté 5 postes plus haut (nommé Pourquoi utiliser un calque ?) Jekyll pareil, c'est évidemment mon point de vue. Chacun choisit sa méthode.

Traitement numérique
Utilisons un logiciel gratuit Gimp pour réaliser la mise en page.

Voici le gabarit que j'ai créé. Il s'agit d'une trame qui va nous permettre de réaliser notre mise en page.
Elle est au format A4
Elle contient déjà des séparations pour réaliser des pages de 3, 4 et 5 bandes.
Une grille au format 0.4mm2
Un ensemble de calque pour réaliser ce tutoriel


captur19.png

Commencez par telecharger ce fichier.

Fichier format GIMP (xcf) 41 Mo

Ouvrez le dans GIMP.

(à suivre)

Dernière modification par Cissy (20/02/2017 19:36:23)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#18 20/02/2017 19:51:57

Celiora
Chiure de gomme
Lieu : lyon
Inscription : 22/01/2017
Messages : 95
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Sorrrrrrrryyyy j'avais lu que le premier post. Merci pour la réponse !

Hors ligne

#19 21/02/2017 07:22:26

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Pas de problème Celiora, j'ai ajouté ce complément "Pourquoi utiliser un calque" après ta question, je regroupe les thèmes selon la chronologie abordée, voilà pourquoi je ne t'ai pas donné la réponse après ta question. VOS questions sont en effet utiles pour enrichir ce tuto, donc n`hésitez pas à intervenir.

Travail dans Gimp
Ouvrir en tant que calque

captur20.png

Redimensionner et positionner les 2 planches.
La sélection du mode 8 cases du gabarit facilite cette mise en page.

captur21.png
captur22.png

Fusionner les calques sur le calque « encrage ».

captur23.png

Réaliser les réglages de niveaux, en laissant toutefois cette subtilité de teinte apportée par le calque et l'encre. Nous ne voudrions pas perdre le bénéfice d'un vrai dessin, effet très difficile à réaliser pour ceux qui dessine entièrement en virtuel.

captur12.jpg


Activer la grille au pas de 0.4mm2 et réalisez le contour des bulles avec l'aide des outils de chemin.

captur24.png


Vous réalisez ensuite un masque de calque à partir d'une sélection, elle même créée par votre chemin, cela permet de masquer toutes les parties inter-cases sans supprimer votre encrage.
C'est important car sans doute allez vous re-déplacer individuellement chaque case.

captur25.png

L'utilisation des logiciels de retouche permettent de nombreuses correction. Les droitières pure comme moi on tendance à incliner rapidement le dessin. Une des astuces est de transformer certaines cases par un miroir horizontal. Les défauts vont alors vous sauter aux yeux. Ce que je pressentais se confirme, mon dessin est totalement de travers.


captur13.jpg


Vous pouvez avec le même procédé corriger les erreurs de perspective, là je me sers des chemin pour mettre en évidence des lignes de fuite.
On voit que dans la première version, la simple rotation de la case n'a pas suffit. Les lignes n'ont pas de point de fuite commun ce qui devrait être le cas dans le cas d'un parallélépipède. La correction permet d'améliorer cette perspective à la main.

captur14.jpg


Voici à quoi ressemble la page à cette étape.


captur26.png

(à suivre, je corrigerais les fautes plus tard, désolé !)

Dernière modification par Cissy (21/02/2017 07:28:50)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#20 21/02/2017 12:57:15

monsieur K
Maitre BDA
Inscription : 01/04/2014
Messages : 2 970
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Super ton tuto, Cissy
J'ai acheté y a même aps une semaine du papier calque pour tester. Ca tombe bien, tu m'encourages (car les claques sont toujours dans la pochette).
J'utilise une table lumineuse (comme propose Jek') mais ça fatigue les yeux d'une part et faut la transporter du coup quand tu veux travailler ailleurs.
Bon après, le gommage ça fait fait travailler les muscles big_smile

Hors ligne

#21 21/02/2017 13:46:10

jgab
Maitre BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 659
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

superbe tuto ( je vais verifier cela en exportant le fichier en psd... krita et photoshop, je vais voir avec un vieux truc a moi .. )
et si ca marche pour gimp, ca marche pour krita , toshop, en cherchant les équivalences
rapide sortie @Monsieur K :


(je confirme la table lumineuse a des effets inattendus ,surtout les yeux a force.  la lumiere des lampes led et dans les magasins parfois ... :'( http://www.guide-vue.fr/news-detail/lum … ntion-yeux ) c est du retroeclairage de l ecran est moins nocive a condition d avoir un ryhtme de vie et de sortir prendre le soleil (pour la peau la vitD ) et faire bouger le corps, et les yeux ( lunettes de soleil, ne pas hesiter)  ... si on veut parler des soucis LED yeux et consort faudra en parler sur un autre sujet ... ce serait mieux ) HS OFF

Dernière modification par jgab (21/02/2017 14:08:44)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l 'orthographe correct   on réduit le trash et le gore (limite du raisonnable)  https://pasdeq.blogspot.com/

Hors ligne

#22 21/02/2017 16:49:13

Jekyll
Maitre BDA
Inscription : 25/06/2011
Messages : 2 602
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

J'avais bien compris Cissy, c'est effectivement une question de point de vue... et de goût!

Personnellement, la disparition totale du crayonné fait partie du processus! ^^ Mais je concède volontiers que je me passerai bien parfois du gommage!

Ta technique en tout cas est intéressante, mais je ne pense pas qu'elle convienne à tout le monde... En tout cas, ça me donne envie de ressortir mes calques pour voir!

Hors ligne

#23 21/02/2017 16:57:33

Celiora
Chiure de gomme
Lieu : lyon
Inscription : 22/01/2017
Messages : 95
Site Web

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Je suis comme Jekyll, je repasse directement sur mon crayoné (qui, de toute façon, fini souvent en un sale état xD). Ensuite, je découpe mes cases aussi directement sur le papier, mais je suis assez intéressée par le fait de les redécouper sur mon PC... surtout pour avoir des cases plus carrées. Il m'arrive souvent de découvrir que mes traits ne sont pas droit du tout.

Perso, sur Photoshop, je conseille tout simplement de sélectionner la case, en faire un calque par couper, puis ajouter un cadre.

Néanmoins, je trouve que cette technique peut être une limite pour certaine case: c'est plus difficile de faire se chevaucher certaine case ou juste des bulles.

Hors ligne

#24 21/02/2017 21:42:26

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Merci Monsieur K, j'ai l'impression que beaucoup vont essayer le calque ... Jgab j'ai faillit exporter cela au format PSD, mais finalement je laisse les gens se débrouiller. Jekill, la disparition du crayonné fait partie du processus, ou pas. Je suis contente de conserver mes crayonnées: Celiora, pour les case et les bulles, je crois que le numérique convient parfaitement au traçage des cases même compliquées

Réalisation de la couleur

La couleur est réalisé sur un calque en mode "multiplier".

captur15.jpg

Il faut tout d'abord tout couvrir avec 2 teintes assez sombre, l'une est chaude et concerne les premiers plans, l'autre froide et grise pour les lointains, ciels, ombres.

Par superposition progressive des teintes vous couvrez en zoomant de plus en plus les détails.
Il est difficile de donner un cours de couleur dans ce tuto.

Les grandes règles que vous pouvez suivre sont les suivantes :

-Les teintes chaude rapprochent
-Les teintes froide éloignent
-Ne tentez pas de décrire les objets par un contour coloré, pensez ambiance générale et lumière.
-Ne zoomer pas trop, voyez large, ne vous souciez pas du contour pendant très longtemps, le remplissage sera fait plus tard.
-Clignez les yeux
-Cachez de temps à autre votre encrage pour avoir une idée de la répartition des masses colorées.

etape6.jpg
En cachant votre encrage, vous avez un nouveau regard sur votre mise en couleur

Une photographie, une peinture peuvent avoir des zones qui tirent complètement vers le noir. En BD, évitez de trop foncer vos couleurs, laisser ce privilège à votre encrage.


Je vous livre une théorie des couleurs adaptée à un style de BD :

La partie couleur est un monde si vaste, comme le dessin, que je ne peux que survoler quelques idées.
Cette façon d'aborder la couleur est partagée par plusieurs peintres, d'autres dénieront absolument tout ce que je raconte.

Une lumière projette toujours sa complémentaire dans les ombres.
L'ombre projetée par une bougie est donc violette. Un ciel orangé donne des ombres bleutées.

captur28.png

Il existe rarement des couleurs complémentaires côte à côte, c'est une dominante qui influence toute les couleurs.

captur27.png

L'harmonie des couleurs est proches de celle de la musique, il doit exister une tonalité, un accord majeur, maîtresse, des accidents qui sont l'équivalent des 7em, etc.
Cela se traduit en clair par une dominante colorée qui baigne certains tout petits détails en lutte.



captur29.png

Même s'il existe des points communs, La BD n'est  pas une peinture.
Ni suite d'illustrations, ni peintures, au final, c'est un art à part, une synthèse du mouvement, un découpage et une interprétation

La lisibilité doit primer. La couleur n'est pas maîtresse, elle est au service d'une histoire.




(à suivre)

Dernière modification par Cissy (21/02/2017 22:07:19)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

#25 22/02/2017 07:22:45

Cissy
BDA
Inscription : 12/05/2015
Messages : 1 851

Re : Une technique (parmi d'autres) pour réaliser une BD

Les bulles

Les calques de couleur et d'encrage sont positionné sur une opacité très diminuée, de manière à bien voir les textes.

captur16.jpg

Les textes sont réalisés sur le calque/dossier Texte.
Cette nouveauté de GIMP est à utiliser, en effet, l'on peut développer/regrouper à volonté un dossier. L'opacité générale de tous les calques se trouvant dans ce dossier peut être réglée en une fois si l'on agit sur le dossier. Cette utilisation est très pratique pour le texte.


J'utilise une typo Blue Highway taille 77. Mais cela n'a pas trop d'importance, car cette typo sera cachée.

Le texte ordinateur est froid et impersonnel, il correspond à un comédien qui parle sans intonation.

Tous les moyens sont bons pour exprimer une intention en BD. La musicalité de la voix est donnée par le style d'écriture manuscrite. Mais aussi par la forme de la bulle.

captur30.png

Nous utilisons le texte comme guide pour pouvoir tracer notre lettrage, mais aussi pour réaliser une dernière lecture du texte dans le contexte de l'histoire.

-Est ce que les dialogues fonctionnent ?
-Est ce que je paraphrase mon dessin ?
-Puis-je créer des indications complémentaires qui se rapportent à d'autres sens difficile à traduire (l'ouïe, le toucher, le goût)
-Puis je créer un parallélisme narratif ? Le dessin décrit l'action, le dialogue décrit l'histoire.

C'est le moment ou jamais de modifier votre texte.

Le placement du texte est primordial, la lecture s'effectuant de droite à gauche et de bas en haut, le placement détermine donc la chronologie du texte.

Toutefois cette règle souffre de certaines exceptions :
La bulle « Il n'y a jamais eu de crabe géant» est mal placée, on la lit après la case « pas plus que de nuit d'amour » car elle est trop loin du personnage.

captur17.jpg

Il est possible de jouer avec cette confusion.

Il suffit d'écrire le texte de façon à ce que le sens ne dépende pas du positionnement, ou encore de créer 2 sens différents qui vont donner une dimension qui est unique à la BD.

Traçage des bulles.

Elles sont tracées sur le calque « Bulles »
Pour celles et ceux qui aiment les bulles rondes, elles doivent être tendues, souples, évitez les lignes droites sauf dans les longues phrases horizontales Toutefois nous entrons là dans un domaine propre au style, il n'y a donc pas de règle établie.

captur31.png

Les bulles sont remplies de blanc sur un calque à part pour ne pas effacer couleur ou encrage.

captur32.png

Traçage du texte à la main.

Le dossier texte est positionné avec une opacité de 20%, il sert de calque d'aide au traçage.
Je n'hésite pas à donner un caractère à mon texte.

captur33.png

Conclusion

En conclusion, l on peut dire que cette technique est orientée pour favoriser l expressivité.
On ne se retient ni sur l'esquisse, ni sur le dessin.

captur15.jpg

Les cases seront réalisées beaucoup plus tard. Recadrées, agrandies ou réduites.

captur47.png

Le travail fastidieux de traçage des cases,  les bulles et la typographies sont avantageusement réalisés à l'ordinateur.

captur48.png

Ainsi s'achève ce bref tuto, rapide introduction à la Bande Dessinée.

captur34.png

Il y a de quoi écrire un livre sur la BD.
Je ne fais qu'effleurer le sujet.
C'est justement en rédigeant ce tutoriel que je réalise à quel point mes petites connaissances rempliraient un livre. Et il ne s'agit que d'un style de BD. Celle qui a baignée mon enfance.

Je n'ai pas parlé des gouttes d'émotions, des traits de mouvement et d'un tas de choses qui rendent la BD sa place unique, celle du 8em Art, il ne s'agit pas d'un mot emprunté quand on réalise à quel point de nombreux éléments qui la compose ne se retrouvent ni dans la littérature, ni dans le cinéma/dessin animé.

Fin de ce tutoriel. J'aborderais d'autres points dans une rubriques intitulée, la magie du 8em Art

Dernière modification par Cissy (06/03/2017 05:55:00)


Merci de supprimer ce compte

Hors ligne

Pied de page des forums