#1 12/03/2023 10:27:09

Corvo
Chiure de gomme
Lieu : Corrèze
Inscription : 17/06/2020
Messages : 43
Site Web

Le pointeur d'étoiles

Bonjour !

Une histoire de SF courte (6 pages) ; comme un défis à me surpasser et à poser sur cellulose un vieux fantasme d'errance cosmique et d'exploration d'un monde complètement barré. 

Le pointeur d'étoile :

Le pitch, élaboré il y a près de 20 ans et resté en suspens depuis : une civilisation définitivement assignée à résidence sur sa planète, en quête d'éternité et d'un ailleurs inatteignable où essaimer pour perdurer ; l'unique et ultime voyage interstellaire, à travers la galaxie, d'une nef automatique (comme une bouteille lancée à la mer), partie en quête d'un nouveau monde, jumeau du sien, propice à la colonisation par les formes de vie endogènes (cryogénisées) qu'elle transportait ; des millions et des millions d'années écoulées depuis le départ ; la découverte de la nouvelle terre promise ; une impression d'avoir tourné en rond et un retour au bercail inattendu.

Les personnages étaient déjà campés : une version cyberpunk et badass de Robby le robot et un petit prince en lévitation, en tant qu'ami imaginaire.

Le vaisseau : un astéroïde de forme oblongue (long), en partie évidé et comblé par une structure métallique en son noyau, flanqué de propulseurs à l'arrière.

La faune et la flore alien se devaient d'êtres les plus exotiques et déconcertantes possible.

L'histoire - développement contemporain : 

Dans 500 millions d'années, une arche spatiale, enchâssée dans un astéroïde, clôt un tour complet de la galaxie (voie lactée), entamé il y a 500 millions d'années, après la recherche, infructueuse, d'une planète propice à accueillir la forme de vie qui l'avait affrétée.

Ayant, enfin, atteint son objectif (la seule planète compatible avec les formes de vie qu'elle véhicule), l'arche se cale en orbite et son fidèle pilote, un impressionnant et flippant androïde, s'éjecte à bord d'une capsule spatiale, en direction de la planète, afin de l'explorer et de tester les conditions de vie à sa surface.

Bien qu'abritant des formes de vie (animales, végétales, etc) très exotiques, l'androïde et son compagnon imaginaire finissent par en déduire que la planète peut être terraformée (sans ménagement) afin d'y réimplanter et d'y faire dominer (sans partage), à terme et dans les meilleures conditions, l'ancien écosystème et les formes de vie originaires de leur monde d'origine conservés, en stase, au cœur de l'arche.

Toutefois, ayant exploré (à l'aide de bio-drones (robots organiques)) une partie de la planète, l'androïde se refuse, soudainement, à déclencher l'apocalypse (en projetant la tête de l'astéroïde qui compose l'arche, sur la planète) qui fera table rase des formes de vie présentes sur ce monde et la phase de terraformation qui s'en suivra. Ceci après avoir observé une espèce animale endémique, volante, qui aura attiré son attention. L'androïde comprend, dès lors, que l'intérêt de sa mission rentre en conflit avec ses prérogatives : protéger et assurer la survie de ses maitres (dont l'espèce est aujourd'hui éteinte) et ne pas porter atteinte à sa planète d'origine. En effet, l'arche, après un tour complet de la galaxie, de plusieurs centaines de millions d'années, est revenue bredouille à son point de départ. L'espèce animale volante se révèle, au final, être le fruit de l'évolution des concepteurs de l'arche ; en ce sens, la mission de l'androïde rentre donc en conflit avec ses devoirs : protéger l'humanité et son berceau.

Incapable de faire un choix, l'androïde s'assoit sur un rocher et observe le monde qui l'entour (en compagnie de son ami imaginaire), mettant un terme à son errance et à sa mission ; attendant, là, que sa batterie atomique se décharge, pleinement satisfait de son sort.

Pendant ce temps, à l'intérieur de l'arche, tout semble être en sommeil profond ; toutefois, des embryons humains sont en développement dans la nurserie/salle de culture et l'un d'entre eux, à un stade avancé, ouvre les yeux.

FIN.

Dernière modification par Corvo (12/03/2023 10:35:07)

Hors ligne

#2 12/03/2023 11:34:38

Dabent
BDApprenti
Inscription : 19/01/2020
Messages : 482

Re : Le pointeur d'étoiles

L’idée du vaisseau qui fait un tour complet de la galaxie sans rien trouver de viable est sympa !

Hors ligne

#3 18/03/2023 19:50:21

KalamitymiK
BDA
Lieu : la vallée du Gier
Inscription : 07/09/2015
Messages : 1 037

Re : Le pointeur d'étoiles

Salut Corvo!

J'adore ton récit, de la très bonne sf moderne, qui amène à de grands questionnements sur le sens et le but de chaque civilisation et de ses ambitions à survivre pour perdurer... J'aime l'idée que cette réflexion soit portée par l'intelligence artificielle d'un droïde et de son "subconscient" (l'ami imaginaire), finalement les seuls maîtres du destin d'une civilisation qu'il doit servir.
Je reste sceptique par contre sur le format court, 6 pages... J'imagine des planches pleines, où le dessin porterait ton histoire, avec peu de dialogues, mais ça reste mon avis.
Bonne continuation dans ton projet!


LE TRADI, C'ETAIT MA TRADITION...
mais faut bien avouer qu'avec la tablette... c'est un peu plus simple et moins cracra.
Insta: https://www.instagram.com/kalamitymik/fr
Facebook: https://www.facebook.com/mickael.touzeau.98/

Hors ligne

#4 18/03/2023 22:40:35

Corvo
Chiure de gomme
Lieu : Corrèze
Inscription : 17/06/2020
Messages : 43
Site Web

Re : Le pointeur d'étoiles

Bonsoir !

Dabent a écrit :

L’idée du vaisseau qui fait un tour complet de la galaxie sans rien trouver de viable est sympa !

Merci. ;-)

KalamitymiK a écrit :

Je reste sceptique par contre sur le format court, 6 pages

Tu veux dire qu'un format de 6 pages te parait trop court ? Si c'est le cas, oui, c'est probable et je réfléchi à augmenter un peu la quantité.

KalamitymiK a écrit :

J'imagine des planches pleines, où le dessin porterait ton histoire, avec peu de dialogues

Peu de dialogues, oui ; c'est aussi ma vision des choses. ;-) Par contre, qu'entends tu par "des planches pleines" ?

En tout cas, merci à vous deux pour ces retours qui font chaud au cœur et qui me permettent de faire évoluer, dans le bon sens, mon projet.

Dernière modification par Corvo (18/03/2023 22:41:10)

Hors ligne

#5 18/03/2023 23:54:02

crayonneur
Pousse Crayon
Lieu : 78
Inscription : 09/07/2011
Messages : 150
Site Web

Re : Le pointeur d'étoiles

Je pense que KalamitymiK parle de certaines planches sur laquelle il n'y aurait qu'une seule illustration en plein page.

Dernière modification par crayonneur (18/03/2023 23:54:45)

Hors ligne

#6 19/03/2023 14:32:32

KalamitymiK
BDA
Lieu : la vallée du Gier
Inscription : 07/09/2015
Messages : 1 037

Re : Le pointeur d'étoiles

C'est exactement ce que je voulais dire crayonneur  , voire même des doubles pages pourquoi pas.

Corvo a écrit :

En tout cas, merci à vous deux pour ces retours qui font chaud au cœur et qui me permettent de faire évoluer, dans le bon sens, mon projet.


Pas de quoi!


LE TRADI, C'ETAIT MA TRADITION...
mais faut bien avouer qu'avec la tablette... c'est un peu plus simple et moins cracra.
Insta: https://www.instagram.com/kalamitymik/fr
Facebook: https://www.facebook.com/mickael.touzeau.98/

Hors ligne

#7 02/04/2023 11:33:49

Lykeios
BDApprenti
Inscription : 22/02/2007
Messages : 497

Re : Le pointeur d'étoiles

C'est vraiment un pitch sympa.
Je verrais bien ça en animation...
Tu as commencé à travailler dessus ?

Hors ligne

Pied de page des forums