#26 06/05/2015 20:35:04

Nicolas Archimède
BDA
Inscription : 01/09/2011
Messages : 1 675
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

belzaran a écrit :

La fatigue et le temps.

Moi je bosse mieux quand il pleut.



(désolé, si vous me cherchez je suis déjà dehors)


Un jour peut-être, je dessinerai comme je veux.
En attendant, je dessine comme je peux.

Vous pouvez me suivre par là aussi si le coeur vous en dit : https://www.facebook.com/archinico/

Hors ligne

#27 07/05/2015 08:00:02

chtipapa
Pousse Crayon
Lieu : hazebrouck
Inscription : 30/03/2014
Messages : 142

Re : Une perspective d'avenir

belzaran a écrit:

La fatigue et le temps.

Mais tu t'impose un certain rythme, non ?

Hors ligne

#28 07/05/2015 08:23:38

belzaran
Maitre BDA
Lieu : Paris
Inscription : 20/11/2010
Messages : 2 614
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

Ça dépend de ce que tu appelles "s'imposer". Mon atelier BD m'impose 3h par semaine, le reste se fait au grès de ma motivation et du temps libre que je peux avoir (ou pas).


http://www.belzaran.fr : Mon blog BD
https://www.instagram.com/belzaran_bd/ : Mes crayonnés, recherches et making of.
http://www.blogbrother.fr : Mon blog de critiques BD

Hors ligne

#29 07/05/2015 10:50:53

chtipapa
Pousse Crayon
Lieu : hazebrouck
Inscription : 30/03/2014
Messages : 142

Re : Une perspective d'avenir

belzaran a écrit:

    L'amateurisme me convient parfaitement car je ne souhaite pas particulièrement faire de la BD un métier. Mais j'ai conscience que si je ne faisait QUE ça, je ferai des ouvrages bien plus chiadés aux niveaux graphique et scénaristique.

Disons que comme FredBologne je m'interroge sur cette partie, puisque la bd ne représente pas ton gagne pain et qu'aucun éditeur ne t'oblige à une deadline en quoi prendre plus de temps se révèle être un obstacle.

Il y a il me semble des amateurs produisant un travail chiadé graphiquement et scénaristiquement, la différence étant non pas le temps de travail sur l??uvre mais le temps à atteindre ce même temps de travail.

Hors ligne

#30 07/05/2015 11:02:13

De Gornaud
Maitre BDA
Inscription : 09/03/2010
Messages : 3 327
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

C'est vrai qu'en théorie, un amateur peut passer tout le temps qu'il veut pour faire une BD la plus chiadée possible, puisqu'il n'a pas de deadline imposée par l'éditeur... Mais comme il a peu de temps, s'il peaufine très longtemps, il va avoir une productivité très faible.
La qualité ne fait pas tout. Tu peux dessiner super bien, avoir un super scénario, mais si tu n'es pas capable de boucler ta BD pour la proposer à tes lecteurs, alors ton talent n'aura servi à rien.
En ce sens, le perfectionnisme peut à mon avis être un gros handicap pour un auteur amateur.

chtipapa a écrit :

la différence étant non pas le temps de travail sur l??uvre mais le temps à atteindre ce même temps de travail.

J'avais pas compris sur le coup, mais en fait tu dis à peu près la même chose que moi, je crois.
L'amateur a un nombre d'heure illimité pour bosser sur son projet, sauf que la densité d'heures disponibles est moindre.
Donc pour bosser 100 heures, à raison de 2 heures par jour, ça lui prendra 50 jours. Alors que le pro qui bosse 10h par jour sur sa BD, il mettra seulement 10 jours.

Dernière modification par De Gornaud (07/05/2015 11:04:32)


minilogocrypto.png

Hors ligne

#31 07/05/2015 11:33:18

chtipapa
Pousse Crayon
Lieu : hazebrouck
Inscription : 30/03/2014
Messages : 142

Re : Une perspective d'avenir

De Gornaud
La qualité ne fait pas tout. Tu peux dessiner super bien, avoir un super scénario, mais si tu n'es pas capable de boucler ta BD pour la proposer à tes lecteurs, alors ton talent n'aura servi à rien.

Oui effectivement dans ce cas l'auteur s'impose donc bel et bien de lui même une "deadline" et un "niveau".

De Gornaud
En
ce sens, le perfectionnisme peut à mon avis être un gros handicap pour un auteur amateur.

Je me pose la même question quelques post plus haut, n'y a t-il pas  un coté plus pointilleux/perfectionniste chez l'amateur, peut être par manque d'assurance ou à cause de l'espacement entre les périodes de "travail".

De Gornaud
L'amateur a un nombre d'heure illimité pour bosser sur son projet, sauf que la densité d'heures disponibles est moindre.
Donc pour bosser 100 heures, à raison de 2 heures par jour, ça lui prendra 50 jours. Alors que le pro qui bosse 10h par jour sur sa BD, il mettra seulement 10 jours.

oui voila.

Hors ligne

#32 07/05/2015 13:08:42

FredBologne
Banni(e)
Inscription : 21/01/2015
Messages : 318

Re : Une perspective d'avenir

De Gornaud a écrit :

Donc pour bosser 100 heures, à raison de 2 heures par jour, ça lui prendra 50 jours. Alors que le pro qui bosse 10h par jour sur sa BD, il mettra seulement 10 jours.

Quel importance si l'oeuvre est réussie et intéresse le lecteur. C'est ce importe finalement dans une BD, la créer et intéresser le lecteur. En 10 jours comme en 360. Chacun fait selon ses capacités.


Fred Bologne : Dessinateur, illustrateur, et graveur à ses heures

Hors ligne

#33 07/05/2015 14:07:45

William Lee
Gentil BDA
Lieu : Kalvingrad
Inscription : 12/01/2010
Messages : 954
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

Il m'a fallu deux ans pour pondre 16pages... En toute logique il va me falloir encore 2-3ans pour la terminer cette BD...

Si je m'étais fixé une deadline, j'aurais abandonné depuis longtemps (ou alors il aurait fallu que je quitte ma femme, que je renonce à tous mes autres loisirs et que j'y consacre tout mon temps libre pour atteindre cette fameuse deadline...)

En tant qu'amateur, je suis pas sûr que ce soit viable à long terme d'avoir comme moteur le produit fini, ou même l'intérêt des lecteurs... C'est très dur de conserver un lectorat quand tu publies une planche tous les 3mois... (surtout que les lecteurs ont pris des mauvaises habitudes avec les blogs bd, qui publient selon moi plus en quantité qu'en qualité...)

Donc pour moi il ne reste que deux choses: le plaisir que ça m'apporte, et les compétences que je développe en m'améliorant... Les retours positifs c'est du tout bénèf', c'est en plus...

Quant au perfectionnisme, pour moi c'est justement un luxe qu'un amateur peut se permettre parce qu'il a tout le temps devant lui...

Dernière modification par William Lee (07/05/2015 14:09:50)

Hors ligne

#34 07/05/2015 14:11:26

doghead
BDA
Lieu : Bilieu
Inscription : 16/03/2014
Messages : 1 179
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

C'est un chef d'Oeuvre ! J'ai mis 20 ans a le faire mais c'est le meilleur du meilleur du meilleur !

Blague a part Tolkien a travaillé sur le seigneur des anneaux pendant toute sa vie, c'est a fin qu'il a publié ses histoires, à une époque ou rien de ce genre existait c'était vraiment un prouesse, et je comprends qu'il ait voulu y mettre le temps, je le remercie aussi !

Et pour étre encore plus sérieux, quand on passe 10 heures par jour a faire des dessins, on deviens forcement meilleur plus rapidement non ? Et il doit y a voir une part de lassitude qui s'installe quelque part aussi, je sais que quand je dessine je me force a revenir en arriére car je VEUX que ce soit niquel, comme d'autres ici, beaucoup de doutes nous assaillent et on veut pas se rater, mais quand je vois certaines productions editées des fois je me dis que je me fait bien chier pour la maigre différence que j'obtiens ... C'est donc aussi une histoire de confiance en soi, si j'avais un editeur qui me dis " là tu te fait chier pour rien" ça aiderait pas mal, pour l'instant y'a que ma femme qui le dis et je lui fait pas confiance pour les questions d'art, elle y capte que dale.

Ben justement je pensais a William en tapant mon texte tongue

Dernière modification par doghead (07/05/2015 14:12:08)


Ni fric, ni job, ni loyer .... La routine quoi !

Hors ligne

#35 07/05/2015 14:21:14

louis16art
Gentil BDA
Lieu : Nantes
Inscription : 14/03/2008
Messages : 792
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

De Gornaud a écrit :

Donc pour bosser 100 heures, à raison de 2 heures par jour, ça lui prendra 50 jours. Alors que le pro qui bosse 10h par jour sur sa BD, il mettra seulement 10 jours.

Mais en réalité combien d'auteurs peuvent se targuer de vivre décemment uniquement grâce à la BD. Vraisemblablement peu au vu des récentes grognes, lettres ouvertes et autres renoncements dont nous avons eu écho dernièrement. Il y a, je pense, pas mal de fantasmes derrière cette étiquette de pro.


logosite.png

Hors ligne

#36 07/05/2015 14:22:10

duanra
BDApprenti
Inscription : 03/06/2012
Messages : 418
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

S'il te faut 2 ou 3 ans, tu peux toujours ne rien montrer pendant ce temps, et tout montrer une fois fini. Je suis d'accord que c'est dur pour le lecteur de suivre une page tous les 3 mois même si c'est très bon ! De plus lire de la bd sur écran n'est pas évident surtout si c'est très détaillé. C'est peut-être aussi pour ça que le style blog est en général plus esquissé non ?
Par contre discuter à propos d'une planche comme tu l'as fait est un bon moyen de retenir les lecteurs, car ça les implique sans pour autant révéler toute l'histoire ! :-)

Hors ligne

#37 07/05/2015 15:09:39

De Gornaud
Maitre BDA
Inscription : 09/03/2010
Messages : 3 327
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

chtipapa a écrit :

Je me pose la même question quelques post plus haut

Ah, pardon, j'ai peut-être raté quelques posts.

FredBologne a écrit :

Quel importance si l'oeuvre est réussie et intéresse le lecteur. C'est ce importe finalement dans une BD, la créer et intéresser le lecteur. En 10 jours comme en 360. Chacun fait selon ses capacités.

Oui, bien sûr, mais tout dépend de ce dont l'auteur a envie. Si tu as beaucoup d'idées, mais que tu mets trop de temps à les concrétiser, ça peut être très frustrant.
À chacun de trouver son équilibre entre productivité et perfectionnisme.

Doghead a écrit :

Blague a part Tolkien a travaillé sur le seigneur des anneaux pendant toute sa vie, c'est a fin qu'il a publié ses histoires, à une époque ou rien de ce genre existait c'était vraiment un prouesse, et je comprends qu'il ait voulu y mettre le temps, je le remercie aussi !

Et encore, il est apparemment mort avoir d'avoir pu publier la plus grande partie de ses oeuvres:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%2 … R._Tolkien

Duanra a écrit :

S'il te faut 2 ou 3 ans, tu peux toujours ne rien montrer pendant ce temps, et tout montrer une fois fini.

Dans ce cas, tu auras à mon avis un lectorat très réduit. Alors que si tu as publié au fur et à mesure, même à un rythme très lent, tu auras le temps d'intéresser plus de personnes.


minilogocrypto.png

Hors ligne

#38 07/05/2015 16:13:05

FredBologne
Banni(e)
Inscription : 21/01/2015
Messages : 318

Re : Une perspective d'avenir

William Lee a écrit :

Quant au perfectionnisme, pour moi c'est justement un luxe qu'un amateur peut se permettre parce qu'il a tout le temps devant lui...

Je suis assez d'accord sur le principe, une BD ça prend le temps que ça prend, et si on veut perfectionner, on peut reprendre une case, un streap, voir une séquence entière.

doghead a écrit :

Et pour étre encore plus sérieux, quand on passe 10 heures par jour a faire des dessins, on deviens forcement meilleur plus rapidement non ?

Bien on fini forcement par avoir des "truc" Giraud disait qu'a force de faire "blueb" il avait établi une sorte de code pour le dessiner rapidement sans y réfléchir. Des gestes des automatismes quand on dessine toujours la même chose. Par contre Ana Mirallès depuis le nombres d'années qu'elle dessine et peint "Djinn" elle met toujours autant de temps, petite vitesse et grand doucement, mais elle est perfectionniste et la moindre case regorge de foultitudes de petits détails partout. C'est long.

louis16art a écrit :

Il y a, je pense, pas mal de fantasmes derrière cette étiquette de pro.

En effet je le crois aussi. Pros avec son auréole, mais en fait c'est bien plus "les misérables" le quotidien du pros. A part la toute petite poignée qui à réussit a bien en vivre. Mais c'est peut être celle là qui sert de moteur aux autres comme aux amateurs.

De Gornaud a écrit :

Alors que si tu as publié au fur et à mesure, même à un rythme très lent, tu auras le temps d'intéresser plus de personnes.

Oui c'était le Principe des journaux et magasine avant. Une petite publication mensuelle 4 à 6 pages ou hebdo une page ou deux puis seulement quand la BD était finie on la sortait en album.


Fred Bologne : Dessinateur, illustrateur, et graveur à ses heures

Hors ligne

#39 07/05/2015 16:49:40

belzaran
Maitre BDA
Lieu : Paris
Inscription : 20/11/2010
Messages : 2 614
Site Web

Re : Une perspective d'avenir

doghead a écrit :

Si j'avais un editeur qui me dis " là tu te fait chier pour rien" ça aiderait pas mal.

C'est l'inverse. L'éditeur te fait refaire tes planches. Son rôle est aussi d'empêcher que l'auteur bâcle des cases.

Dernière modification par belzaran (07/05/2015 16:50:01)


http://www.belzaran.fr : Mon blog BD
https://www.instagram.com/belzaran_bd/ : Mes crayonnés, recherches et making of.
http://www.blogbrother.fr : Mon blog de critiques BD

Hors ligne

Pied de page des forums