Eric Beauvillain

Pseudo : Eric Beauvillain

Scénariste BDA depuis le 27/09/2005

Année de naissance : 1973 (~ 47 ans)

Lieu de résidence :
Ferreux, Aube, France

Messagerie :
Envoyer un message à Eric Beauvillain

Site internet :
http://amatheus.chez.tiscali.fr

La galerie de Eric Beauvillain

Scénario & synopsis

  • L’expo d’allumettes – Drame 1

    Ok.
    Dans l’ordre :
    - je suis très mauvais pour les titres. Mais bon, quand il n’y aura plus que ça à faire…
    - c’est pas forcément facile de décrire des cases alors que c’est si simple de les crayonner, même mal… J’espère avoir été assez clair…
    - l’idée est de faire plusieurs scénarios d’une page. Comme j’aime bien le comique de répétition, Tubblering réitérera sa structure à chaque fois, qui s’effondrera pour une nouvelle raison à chaque fois.
    - A la question inévitable : pourquoi la structure s’effondre-t-elle, j’ai une réponse imparable : parce que Tubblering n’a pas collé les allumettes. Il n’y a pas pensé. Je sais, il n’est pas finaud, mais l’illumination viendra plus tard, c’est beaucoup plus rigolo comme ça…
    - Pourquoi Tubblering comme nom ? Parce qu’on ne le prononce jamais et on ne le prononcera jamais. Et dans ces cas là, j’aime toujours mettre un nom improbable à mes personnages… C’est une private joke ( qui ne fera certainement rire que moi ) pour moi et le dessinateur potentiel…

  • L’expo d’allumettes – Drame 2

    Le comique de répétition se basant pour beaucoup sur la répétition, j’ai pris quasiment le même texte pour les premières cases. J’ai cependant changé quelques détails sur les attitudes de Tubblering.
  • L’expo d’allumettes – Drame 3

    Je vous ai dit que j’aimais le comique de répétition ?
    Le but n’est pas vraiment que le lecteur se demande « Va-t-il y arriver ? » mais plutôt « Comment va-t-il encore louper son coup… »

  • Scénario protégé

  • Scénario protégé

  • Scénario protégé

  • Scénario protégé

  • Bickleburm, gamin gâté

    Je ne sais pas trop quoi dire de plus...
    Ce petit monstre, on lui passe tout et voilà le résultat...
    Ce ne peut être que pire.

  • Bickleburm et le bain

    Il peut faire pire.
  • Bickleburm et les tasses

    Comme discuté sur l'ancien scénar, voici une nouvelle version avec un objet plus grave et plus dangereux que les lunettes...
  • Bandits Diot

    Bien.
    Suite à une conversation que j'ai eue avec le doc Folaweb, nous nous sommes aperçus que je considère le dessinateur comme le metteur en scène.

    A savoir, je ne donne pas forcément d'indication précise et celui qui dessinera le libérateur, par exemple - ou ce texte - le fera à son idée. Si le rendu final correspond à mon idée, ça me va.

    Un autre dessinateur pourrait faire la même version à son idée à lui, qui serait forcément différente du premier. Mais s'il a compris l'idée, alors ça devrait aller...

    Il peut donc y avoir autant de version d'un synopsis que de dessinateur.

    Mais si le dessinateur est le metteur en scène, pourquoi lui donner tant de détails ? Quelle serait le minimum à fournir ?

    Tentons l'expérience ( car j'ai été en contact avec un dessinateur qui ne voulait pas que je lui donne des positions ou des dimensions de case ; il veut simplement ce qu'il y a dans les cases et il gère sa page ).

    Le minimum serait un simple dialogue.

    En voici donc un.

    Chaque tiret indique que c'est le suivant qui parle, tout simplement.

    J'ai même été trop loin en donnant des indications en plus du texte, mais bon...

    Si quelqu'un ou quelques uns sont tentés ( pour dessiner, crobarder, découper... ) pour voir ce que cela peut donner...

    CE N'EST RIEN D'AUTRE QU'UNE EXPERIENCE POUR VOIR, IL N'Y A RIEN D'AUTRE A COMPRENDRE...