no

Pseudo : no

Scénariste BDA depuis le 22/04/2004

Année de naissance : 1965 (~ 57 ans)

Lieu de résidence :
carcassonne

Messagerie :
Envoyer un message à no

La galerie de no

Scénario & synopsis

  • extrait de "terra incognita"


    Synopsis de « terra incognita »


    En échange d’une remise de peine, un tueur de la mafia accepte d’être le cobaye d’une expérience scientifique. Le professeur Tungsten et son équipe a besoin de lui comme fil conducteur, afin d’explorer l’âme humaine. À bord du « terra incognita » Un voyage hors norme Attende ces voyageurs d’un nouveau genre. L’âme d’un tueur ressemble peut-être à un cauchemar.

    Claude Naujac.

  • extrait de " la bête du gévaudan"

    Synopsis de la bête



    Printemps 1764 dans le Gévaudan, une bête mystérieuse tue, égorge et dévore femmes et enfants.

    Très vite un régiment de 57 dragons est détaché sur place par les autorités, des groupes de chasseurs se constituent pour poursuivre la bête. Malgré les traques incessantes, leurs efforts reste vain.
    La bête déjoue tous les piéges, passe entre les mailles des battues, ne touche pas aux appâts empoissonnés, attaque là ou personne ne l’attend. À croire que la bête devine à l’avance les plans de chasse.

    Le plus grand louvetier du royaume (Denneval) est envoyé dans le Gévaudan. L’expérience, l’arrogance, et les moyens mis en œuvre par le chasseur normand ne servent à rien. L’animal, dont les ravages s’amplifient un peu plus chaque jour semble invulnérable : Insensible aux coups de fusil, on parle de sorcellerie, de loup garou, d’un instrument du démon doué d’intelligence humaine, le diable lui-même ……
    La bête du Gévaudan comme tout le monde la nomme à présent, est devenue une affaire d’état. Louis XV promet une véritable fortune à qui tuerait l’animal. Le roi dépêche son propre lieutenant des chasses, le premier arquebusier « Antoine de Bauterne ».
    Après 3 mois d’échec, celui-ci dans des circonstances étranges tue un très gros loup, que de faux témoins tiennent pour la bête.
    De fait les crimes cessent, mais quelques semaines après le départ d’Antoine de Bauterne, la bête recommence à terroriser la population.
    Versailles, ne voulant pas remettre en cause l’exploit de son premier arquebusier se désintéresse du Gévaudan. Officiellement la bête est morte.

    Durant 18 mois la bête du Gévaudan va continuer son errance meurtrière à travers toute la région.
    Le 19 juin 1767, Jean Chastel un vieux paysan l’abat curieusement d’une seule balle.


    En 3 ans, la bête du Gévaudan a tué plus de 100 personnes et en a blésé des dizaines d’autres. L’histoire de la bête ainsi que son parcours est jalonnés de circonstance étranges.
    Loup d’une taille gigantesque ? sorcier ? lion, hyène, gorille, ours ? loup garou ? lycanthrope ? meneur de loups ?.
    La bête du Gévaudan était bien plus terrifiante encore que tout ce qui a pu être dit ou écrit.

    Véritable monstre entre les mains du premier serial killer de l’histoire. La bête du Gévaudan n’était autre que le bras armé de la folie et du désoeuvrement.






    Claude Naujac


    Extrait de scénario sur simple demande par courriel.




  • extrait de "Fulcanélli"

    Synopsis de « Fulcanélli »

    Le comte St Germain Flamel de Fulcanélli est un personnage étrange, personne ne sait exactement de quoi il vit, mais il est à la tête d’une fortune incommensurable. Discret et réservé il laisse les rumeurs parlées pour lui. Malgré son apparence, d’octogénaire certain affirme qu’il serait âgé de plus de 150 ans, il saurait fabriquer des diamants, on prêtant même qu’il aurait le pouvoir de se rendre invisible. Pour les un c’est un ange pour les autres, il aurait fait un pacte avec le diable.
    Aussi lorsque le comte décide de parler à la presse après 30 ans de silence, c’est un événement. La seule condition de Fulcanélli, que le journaliste soit roux, étrange … non !





    Claude Naujac.

    Extrait de scénario sur simple demande par courriel

  • eau frapadingue

  • eau frapadingue 2pl

  • pitt-bul et Bil

  • c'est pas humain !

    Contrairement à ce que l’on croit dieu s’ennuie.
  • pit-bul et Bill / le barzoï

    Les aventures d'un petit jeune à casquette et de son chien. Qui se ressemble étrangement dans la bêtise et la méchanceté, en plus ils sont idiots.