#376 24/02/2018 19:48:46

Mansuz
BDA
Lieu : La Dombes
Inscription : 07/02/2007
Messages : 1 690

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

J'ai pas reçu de mail hmm


1446294300-image4255.png

Hors ligne

#377 25/02/2018 02:25:12

Mr Clark
BDApprenti
Inscription : 11/06/2013
Messages : 284

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Désolé de revenir (encore une fois) sur ça, mais il me semble que les versions des textes que j'avais envoyé à l'époque sont obsolètes.
À qui puis-je envoyer les textes définitifs?

Hors ligne

#378 25/02/2018 02:42:45

Greg24
Gentil BDA
Lieu : Dordogne
Inscription : 10/11/2013
Messages : 668

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

jgab a écrit :

liens envoyés ( pour le texte d av j ai reduit pour tenir sur  mais je peut changer une image une page et aere le texte) on reste sur du A4.
la couverture plastifié n est pas incluse ( la page une est une variante )
(pour rappel je prevoir de mettre celle en orange sur cadre a fond noir : )
image de la couverture
https://drive.google.com/open?id=1mozGw … PSrUsAawc9

j entame de quoi faire la 4eme de couverture (liste auteur dessinateur) sans image, si il faut faire un arriere plan avec des bout d image ou d avatar de forum... je creuse pour faire un filte arriere plan
juste la liste texte orangé sur fond noir :
https://drive.google.com/open?id=1iLmMF … U0iVFSkgRx

s il faut faire une preface / ou des mentions minimales  j en tiendrais compte

garde l url que je t ai placé, j actualise l apercu au fur que ca avance !

11h03
UPload mise a jour (ajout  3 nouvelles de la liste , je continue tout a l heure  / il faudra redisposer je vais devoir convertir au mieux celle de LUCAS (qui est un PDF pret a l emploi, je dispose des images sources, je verrais plus tard / je dispose les auteurs dans un ordre different au final de la liste . ( j essaie de mettre le moins de page blanche entierement ) sur 64 pages ca m a laire fesable ! ( paire de 4 pages pour faire l imprimer ) on mettra a dispo une version web ? je laisse cela a l ensemble des membre .

pour l impression quand tout les ajout et correction auront etait faites je propose de passer par un site comme je l ai fait  sur lulu.com  ( il y en a d autres )  ? je ne met pas de profil pour auteur ( uniquement la charge d impression + tva + port ) ??? une clause pour ne pas avoir le meme soucis que lors de la sorti limité du pasdequartierVol1.  pour auto sortir vos exemplaires ( copain amis famille voir pour la promo du site orange lors d echanges en sortie ? )

Salut,

-Tout d'abord merci pour le travail que tu fais.

-Si je peux me permettre de chipoter, pour la couverture, le orange que tu utilises semblent loin de celui du forum.

-Pour la 4e de couverture, la liste des noms est étrange si l'on ne met pas la liste des titres en face ? Mais cela risque de faire un nouveau sommaire... Ou alors il faut un mini texte expliquant le projet : Projet réalisé par un collectif d'auteurs habitués du forum BDamateur. (ou un truc dans le genre?)

Et surtout bon courage !

Hors ligne

#379 25/02/2018 02:45:56

Greg24
Gentil BDA
Lieu : Dordogne
Inscription : 10/11/2013
Messages : 668

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Lukas a écrit :

Normalement, tu dois pouvoir récupérer facilement le texte à partir du pdf, non ? Sinon, je chercherai une version word.
Juste, une petite remarque, c'est Lukas et non Lucas sur la quatrième de couverture.

Une autre petite remarque, le sujet avait déjà été traité dans des posts précédents que je ne retrouve pas, mais je trouve que la couverture n'est pas du tout représentative du contenu, et c'est dommage.

Bon courage !

Pour le précédent collectif, il y avait une mosaïque de vignettes reprenant chacune un joli détail de chaque récit. C'était mis en page un peu comme une page de BD, des vignettes de tailles égales...
Voir ici :

http://www.bdamateur.com/forum2/viewtop … 14536&p=33

Dernière modification par Greg24 (25/02/2018 02:47:02)

Hors ligne

#380 25/02/2018 08:11:45

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

revoyez moi
c est la meme adresse que pour le forum , mon courriel  est toujours murerjg(arobase)yahoo(point)fr

je vais refaire tout ceci ( si vous avez la couverture du projet est une page interieure, je peut la repasser en teinte orangée, ! )
je vais preparer la couverture exterieure
si vous avez une FONTE / POLICE (un lien d une police domaine public / autorisation pour le collectif par son createur )  la mienne fait peut etre tache ( c est ma vielle police fais maison via un tuto d une bdamatrice ! wink

j ai l ouvrage du precedent collectif sous les yeux , je devrais m en servir comme reference !
y a encore un peu de boulot de mon coté ! wink

je dispose du document de Lukas PDF deja illusté et aussi de deux illustration (noir et blanc)  je supose que je vais redisposer les dessins ( si je doit mettre ceux de lukas plus les nouveaux ? )

edition de mon post a 8h40 :
https://drive.google.com/open?id=1XUBsS … Ofe9ifJ1FX
je met un apercu tres provisoire de la couverture (projet photoshop )version 2018 ( elle devra etre associer au site d impression , je compilerais une version qui l integre a part pour les lecteur de pdf si vous voulez distribuer le projet par la suite je vous laisse decider ! (moi de ne distribue rien je ferais la com autour du site orange ! )


j arrive a disposer sur la couleur ca approche ? ( je vais reduire la taille de la mosaique a la meme taille que pour le précedent ? ) j ai imprimé pour comparer avec l original ( il me manque une image que j ai eu de strefex ! ... je recherche dans mes courriel ( je me souviens l avoir vu y a longtemps )
PageCouverturefaceA2018%2Bcopie.jpg

Dernière modification par jgab (25/02/2018 12:20:01)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#381 25/02/2018 13:34:11

Lukas
Gentil BDA
Inscription : 18/12/2007
Messages : 925

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

JGab, tu peux seulement conserver celles en noir et blanc faites par Flonflon (à moins que tu aies reçu d'autres illustrations dont je n'ai pas connaissance). Celles en couleur que j'avais faites, c'était de l'habillage. Mais si tu as de la place, fait comme tu veux.

Chouette travail sur la couverture ! Je verrai bien le titre un peu plus massif par rapport au reste.


Asinus Asinum Fricat

Hors ligne

#382 25/02/2018 17:08:37

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

je reprend l ajout dans le projet...  pour le texte tu peut me mettre le texte (en word ou pdf ? )  lukas ? ( sinon je vais avoir du mal a ressaisir sur word , ( je suis extrêmement distrait même en recopiant une ligne )

j ai retrouvé l image de @stefrex qui sera l illustration de ma nouvelle ( ouf ) je peut avancer jusqu a la derniere page le projet!  ( encore des correction retouches / je dessine entre deux  )
PageCouverturefaceA2018b%2Bcopie.jpg
pour la teinte orange ici je m approche de la teinte c est deja une belle teinte orange fraiche ! (je n arrive pas a pipetter dans Photoshop sur mon navigateur .

Dernière modification par jgab (25/02/2018 18:34:52)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#383 26/02/2018 13:41:33

Lukas
Gentil BDA
Inscription : 18/12/2007
Messages : 925

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

JGab, message envoyé !
Merci et bon courage !


Asinus Asinum Fricat

Hors ligne

#384 27/02/2018 21:14:12

Greg24
Gentil BDA
Lieu : Dordogne
Inscription : 10/11/2013
Messages : 668

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

C'est beaucoup mieux Jgab. Bravo !

Par contre, je vais chipoter : tu peux mettre un autre morceau de mon illustration ? Plus sympa que les paquets de chips de l'arrière plan ? (une main ? le frigo ? des pieds ? le visage ? un détail plus cool... )

Et surtout : attention à l'épaisseur de tes lignes oranges ! (le quadrillage)
wink

Allez courage !

Hors ligne

#385 05/03/2018 17:41:31

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

je  me remet 
le temps de remercier encore tout les participants
j ai recu une grosse archive de Mrclark avec une disposition different (et prete a l emploi de ses nouvelles,) je vais encore devoir remettre en forme ( cela m enleve un dilleme que j avais sur une disposition )


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#386 01/04/2018 10:47:58

Fayce78
BDApprenti
Inscription : 12/06/2015
Messages : 260
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

N'ayant pas de retour concernant ce projet je post ici le texte de Mansuz ainsi que mes illustrations.

Bonne lecture !

Merci Mansuz pour le texte.

Texte: Mansuz / illustrations : Fayce

                    La souterraine

Kaorantin était un très vieux chat. Son poil roux, ses longues moustaches et sa queue courte, le rendaient unique.
Les autres félins ne l?appréciaient pas, son intelligence, sa paresse et sa longévité l?avait rendu cynique,
dangereux. Désormais son comportement menaçait la communauté.
Au c?ur d?une forêt, allongé sur une branche, Kao était en pleine phase de digestion. Il avait festoyé en dévorant
trois gros rats. Malgré ses paupières closes, il restait vigilant, et après un bruissement ses oreilles s?agitèrent. Délicatement, il se redressa. Ses yeux perçants balayèrent le sol, et il vit un cerf approcher. De par sa taille, l?envergure de ses bois, son pelage blanc, il était majestueux, et il faisait partie de ces créatures rares quasi légendaires que l?on croise une seule fois dans sa vie. Revigoré, le vieux chat profitait du spectacle.
En entendant, une succession de bruits métalliques, et des craquements inhabituels, Kao eut un pincement au c?ur. Instinctivement le cerf s?élança, une détonation puissante résonna, et traversé par une balle, le beau mâle s?effondra.
Souffrance, désespoir, agonie, de sombres silhouettes s?avançaient. Des scaphandres masquaient leurs visages, et des combinaisons noires recouvraient leurs corps, grâce à son expérience Kao savait qu?il s?agissait d?humains. Ces gestes brusques, cette folie de destruction, il ne pouvait pas se tromper. À coup de machettes, les quatre individus dévastaient la végétation pour se frayer un chemin, et leurs lourdes bottes s?abattaient sans ménagement sur les insectes.
Leur cupidité et leur voracité étaient connues, en tant que chat, son devoir était de prévenir Riou, le meneur des tigres Pluralis. Ces fauves géants à la mâchoire redoutable étaient le dernier rempart face à la menace humaine. La Grande Mère leur avait confié cette mission et chaque jour, à coup de crocs et de griffes, ils accomplissaient des merveilles en repoussant les assaillants.
Aujourd?hui Kaorantin était las, et en tant que donneur d?alerte, il prit la décision de rester immobile. Ce groupe d?humains semblait motivé, et après avoir baillé, il les reluqua. Y avait-il une chose plus palpitante que d?offrir une chance à l?Ennemi ?
Entre les arbres, les hommes se déployèrent rapidement, un engin bruyant arriva, et Kaorantin fut sidéré, en discernant une voiture de l?Ancien Monde. Il en avait déjà croisé des centaines, rouillées, délabrées, au bord des routes antiques et dans les villes fantômes, mais c?était la première fois qu?il en voyait une rouler ! La puissance, la vitesse et la taille de ce véhicule, impressionnait Kao, mais la mitrailleuse présente à l?arrière l?effrayait. Heureusement que personne n?était aux commandes. Le cerveau du vieux chat ordonnait la fuite, mais son corps restait pétrifié. Un putain de fusil était
braqué sur lui !
Pour s?échapper, Kao redoubla d?effort, cependant, au lieu de bondir, il s?effondra. Sa vue se brouilla, et en penchant sa tête, stupéfait, il remarqua une fléchette enfoncée dans son flanc. Furieux, il tenta de lutter contre le somnifère. Bouger, avancer pour ne pas perdre conscience, c?était son seul objectif. Après un faux pas, il perdit l?équilibre, puis il entama une chute vertigineuse. Sa branche s?éloigna, inexorablement le sol se rapprocha, et l?impact fut brutal.

faycemansuz1.png 

***

Dans ce monde dévasté, Brista était une femme au caractère bien trempée, une de ses femmes qui ne se laisserait plus jamais dominer par un homme, jusque dans son lit. Pour cela, elle s?était forgé une musculature impressionnante, et elle maîtrisait de multiples techniques de combats. Actuellement, elle donnait sa pleine confiance qu?a son fusil d?assaut et son couteau. Elle n?avait pas le droit à l?erreur, car une blessure corporelle, même bénigne, pouvait pousser ses compagnons d?infortune, à l?abandonner comme une pestiférer. C?était la loi en vigueur parmi les chasseurs.
Sa poitrine, ses cuisses, et ses fesses rebondies que tant d?hommes convoitaient, étaient masqués par sa combinaison noire. Avant chaque départ, elle l?inspectait minutieusement, car c?était une protection indispensable, face à La Menace Permanente. Un simple accroc, ou une couture abîmée, pouvaient être synonyme de mort. Son joli visage était recouvert par un casque cabossé, mais il était léger et son filtre efficace. Le propriétaire précédent n?avait jamais été contaminé.
Pendant que Jémil et Diaroh chargeaient le cerf blanc dans le pick-up, Lerche essayait de retrouver entre les fougères le félin au poil roux qu?il avait tiré. Brista n?aimait pas ça, traîner pour un chat, c?était un risque inconsidéré, car les tigres géants allaient arriver d?une minute à l?autre. Elle tenta de calmer ses nerfs en se répétant que Lerche était un chasseur de renom, et qu?il était réputé pour son sérieux et sa rigueur. Au moindre bruissement de feuilles ses mains gantées se crispaient sur son arme, son c?ur s?emballait et sous sa combinaison, elle transpirait à grosses gouttes. Son soutien gorge, sa culotte étaient trempées, et ses yeux fixaient sa montre à intervalle régulier. L?heure, elle s?en fichait éperdument, c?était la fourmi rouge coincée derrière le verre qui l?intéressait. Cette dernière avait une particularité, elle devenait bleue, à proximité des fauves. En faisant de grand geste Lerche, l?invita à le rejoindre et quand elle arriva à proximité, d?une voix caverneuse, il déclara :
? Aide-moi à chercher petite, Hanse Ayar offre une belle récompense pour c?te bête. Avec le
Commandant on ignore pourquoi, alors on le capture. Parole de chasseur, je te revaudrais ça.
Pour donner son approbation, la jeune femme hocha la tête, puis méthodiquement, elle fouilla les grandes herbes, et en dénichant un mulot, elle grimaça. Pour plus d?efficacité, Brista continua son inspection à genoux, en balayant la végétation avec ses bras. Au bout d?un moment, sa main gauche heurta une masse inerte, elle tourna la tête, et un large sourire fendit son visage, elle venait de trouver le matou roux. En louchant sur sa montre, sa joie vola en éclat, et son c?ur s?emballa, la fourmi avait viré au bleu. Tendue, elle plaça le chat dans sa besace, et empoigna son fusil d?assaut, avant de se lever lentement pour examiner la situation. Avec son revolver conçu pour la chasse du grand gibier, Lerche était en position de tir, face à un ennemi encore invisible, mais les râles inquiétants, et miaulements rauques, promettaient la mort. D?un bond puissant, un tigre quitta un fourré de ronces, pour se jeter griffes et crocs en avant, sur le chasseur. Une détonation violente fit vibrer les tympans de Brista, et la jeune femme profita de l?occasion pour sprinter en direction de la voiture. Courir avec une combinaison, un casque, une arme, c?était éprouvant, et malgré sa gorge brûlante Brista redoubla d?efforts, sa vie dépendait de cette course. Une série de déflagrations la rassura, Lerche avait survécu et désormais, le véhicule était à quelques enjambées. À l?arrière du pick-up, en la voyant arriver, Jémil et Diaroh se penchèrent, et avec leurs bras musclés, ils la hissèrent sans difficultés. À bout de souffle, adossée contre le cadavre du cerf, Brista était soulagée, alors qu?au volant Benji gueulait :
? Bordel arrêtez de rêvasser, et faites chauffer la mitrailleuse !
À cette remarque Brista tiqua, car Lerche se débrouillait admirablement bien, il avait un tigre blessé à ses pieds, et à coup de couteau, il l?acheva comme un vulgaire renard. Un fauve arriva à vive allure et instinctivement, d?un geste rapide, le chasseur dégaina son revolver. Un coup de feu terrifiant résonna, la balle perfora sa cible, mais la bête encaissa et furieuse, elle accéléra pour sauter à la gorge de sa proie. Dans un fol espoir, Lerche pressa à nouveau la détente, avant d?être percuté sauvagement. Bruit assourdissant, perte d?équilibre, il était coincé entre le sol et le félin. Après un corps à corps musclé, grâce à sa lame, Lerche se dégagea de l?étreinte mortelle, puis victorieux il se leva lentement. Avec sa combinaison déchirée, et d?une démarche saccadée, il se dirigeait vers ses compagnons, sans attendre Diaroh se plaça derrière la mitrailleuse en hurlant :
?Lâche ton arme, et enlève ton casque, sinon j?te bute !
L?homme obtempéra et Diaroh cria :
? C?est bien ! Maintenant chante quelque chose !
Lerche remua ses lèvres pour prononcer une phrase à peine audible, et un nouvel ordre fusa :
? Putain, déconne pas mec, parle plus fort !
Malgré des efforts évidents, un flot de mots incompréhensibles sortait de sa bouche et d?une voix calme, Jémil déclara :
? Prends pas de risque, arrose-le !
Peiné, Diaroh toisa l?illustre chasseur, avant de tirer une rafale. La pluie de balle traversa son torse, mais il ne s?effondra pas, et un rictus effrayant barra son visage. Le regard empli de haine, et poussé par une force prodigieuse, l?homme s?élança, tel une bête enragée.
Diaroh pressa la gâchette de la mitrailleuse, mais elle s?enraya, et malgré ses plaies béantes, Lerche courrait à un rythme effrené. Son âme s?est envolée songea Brista, et parfaitement lucide, elle braqua son fusil d?assaut sur l?humain contaminé, puis elle tira sans discontinuité. Avec les membres déchiquetés et les os brisés, la créature continuait à se mouvoir, mais elle chuta et la jeune femme en profita pour viser sa tête. Tirs précis, boite crânienne explosée, le corps de Lerche s?immobilisa et Brista pleura.

faycemansuz2.png 

***
Depuis plus d?un an, Yann, avait fuit sa famille, car une vie d?esclave, il n?en voulait pas. Pour échapper à La Menace Permanente, ses parents, son grand frère et sa petite s?ur étaient prêts à tous les sacrifices. En échange d?un taudis dans Sylans la Souterraine, et de quelques pièces, ils travaillaient jours et nuits pour un riche propriétaire.
Lors des grandes pandémies, les contaminés n?avaient jamais franchis les lourdes portes de la citée, et les dirigeants en avaient profité pour déclarer Sylans imprenable et certains citoyens redevables. Conséquences : les loyers prohibitifs disparurent au profit d?un système encore plus immonde. Pour ne pas être expulsés de la forteresse, les redevables durent renoncer à leurs droits. Effrayé par la perspective d?être infecté, et de finir en créatures décérébrées, résignés, ils acceptèrent leur nouveau statut. En tant que fils de redevable, dès sa naissance, Yann l?était devenu, et ça il ne l?avait jamais digéré. Privé d?enfance, d?école, et condamné au travail, à l?adolescence, il était devenu haineux envers les Privilégiés. À bout, et âgé de dix-sept ans, il avait choisi d?abandonner sa famille, pour mourir libre dans le monde Ravagé, en franchissant de plein grès le Couloir des Expulsés.
Face à un monde pas vraiment ravagé, mais plutôt clôturé par une immense muraille, Yann avait compris la supercherie. En utilisant les médias, les autorités de Sylans mentaient. Maintenir
l?esclavage dans leur citée, c?était tellement lucratif. Durant sa découverte des terres Clôturées, malgré la faim, la soif, le froid, et parfois les épidémies, il n?avait jamais regretté son choix.
Les habitants du Peuple Libre l?avait bien accueilli et aujourd?hui, il était apprenti sentinelle. Enfin pas vraiment, c?était son premier jour, et il devait assurer pour ne pas être renvoyé. Avec le ventre noué, il poussa une porte et entra timidement dans le bureau du Commandant. Yann semblait minuscule face à ce grand gaillard aussi large qu?un b?uf, et il balbutia :
? Bonjour, je viens pour mon premier jour de formation.
En plissant les yeux, l?homme le dévisagea, puis il beugla :
? Yo p?tit ! Tu sais obéir aux ordres ?
Hésitant le jeune homme rétorqua :
? Heu, oui? Enfin je crois.
? Croire ? Écoute gamin, il faut être sur ! Face à La Menace Permanente, on a pas le droit à l?erreur. En filtrant les entrées et sorties de la muraille, on protège le Peuple Libre, tu captes ?
Sans attendre de réponse, le Commandant enchaîna en aboyant :
? Écoute, si je te dis de te mettre un doigt dans le cul, tu te mets un doigt dans le cul. Si je te dis de buter un mec, tu le butes. Obéis ou dégages, c?est ma devise. Les mecs pas fiable j?en veux pas ! Tu piges ?
? Oui !
? Alors tu restes ou tu te barres ?
Yann regarda son supérieur droit dans les yeux, et il déclara :
? Je reste !
Après avoir esquissé un sourire presque imperceptible, l?homme lâcha :
? Alors, met toi un doigt dans le cul !
? Pardon ?
? Si tu veux continuer ta formation, met toi un putain de doigt dans le cul ! Le pouce, l?index, l?annulaire, l?auriculaire ou le majeur, je m?en fous, tu as le choix. Considère ça comme ton examen d?entrée !
En baissant son pantalon, puis son slip, Yann découvrit ses fesses, et délicatement, il enfonça son majeur dans son anus.

faycemansuz3.png 

Hors ligne

#387 01/04/2018 21:27:41

Mansuz
BDA
Lieu : La Dombes
Inscription : 07/02/2007
Messages : 1 690

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Hop !

Suite à ton message Fayce78 je poste mon texte corrigé wink Tes illustrations sont bien classes

Kaorantin était un très vieux chat. Son poil roux, ses longues moustaches et sa queue courte, le rendaient unique. Les autres félins ne l’appréciaient pas, son intelligence, sa paresse et sa longévité l’avait rendu cynique, dangereux. Désormais son comportement menaçait la communauté.
Au cœur d’une forêt, allongé sur une branche, Kao était en pleine phase de digestion. Il avait festoyé en dévorant trois gros rats. Malgré ses paupières closes, il restait vigilant, et après un bruissement ses oreilles s’agitèrent. Délicatement, il se redressa. Ses yeux perçants balayèrent le sol, et il vit un cerf approcher. De par sa taille, l’envergure de ses bois, son pelage blanc, il était majestueux, et il faisait partie de ces créatures rares quasi légendaires que l’on croise une seule fois dans sa vie. Revigoré, le vieux chat profitait du spectacle.
En entendant, une succession de bruits métalliques, et des craquements inhabituels, Kao eut un pincement au cœur. Instinctivement le cerf s’élança, une détonation puissante résonna, et traversé par une balle, le beau mâle s’effondra.
Souffrance, désespoir, agonie, de sombres silhouettes s’avançaient. Des scaphandres masquaient leurs visages, et des combinaisons noires recouvraient leurs corps, grâce à son expérience Kao savait qu’il s’agissait d’humains. Ces gestes brusques, cette folie de destruction, il ne pouvait pas se tromper. À coup de machettes, les quatre individus dévastaient la végétation pour se frayer un chemin, et leurs lourdes bottes s’abattaient sans ménagement sur les insectes.
Leur cupidité et leur voracité étaient connues, en tant que chat, son devoir était de prévenir Riou, le meneur des tigres Pluralis. Ces fauves géants à la mâchoire redoutable étaient le dernier rempart face à la menace humaine. La Grande Mère leur avait confié cette mission et chaque jour, à coup de crocs et de griffes, ils accomplissaient des merveilles en repoussant les assaillants.
Aujourd’hui Kaorantin était las, et en tant que donneur d’alerte, il prit la décision de rester immobile. Ce groupe d’humains semblait motivé, et après avoir baillé, il les reluqua. Y avait-il une chose plus palpitante que d’offrir une chance à l’Ennemi ?
Entre les arbres, les hommes se déployèrent rapidement, un engin bruyant arriva, et Kaorantin fut sidéré, en discernant une voiture de l’Ancien Monde. Il en avait déjà croisé des centaines, rouillées, délabrées, au bord des routes antiques et dans les villes fantômes, mais c’était la première fois qu’il en voyait une rouler ! La puissance, la vitesse et la taille de ce véhicule, impressionnait Kao, mais la mitrailleuse présente à l’arrière l’effrayait. Heureusement que personne n’était aux commandes. Le cerveau du vieux chat ordonnait la fuite, mais son corps restait pétrifié. Un putain de fusil était braqué sur lui !
Pour s’échapper, Kao redoubla d’effort, cependant, au lieu de bondir, il s’effondra. Sa vue se brouilla, et en penchant sa tête, stupéfait, il remarqua une fléchette enfoncée dans son flanc. Furieux, il tenta de lutter contre le somnifère. Bouger, avancer pour ne pas perdre conscience, c’était son seul objectif. Après un faux pas, il perdit l’équilibre, puis il entama une chute vertigineuse. Sa branche s’éloigna, inexorablement le sol se rapprocha, et l’impact fut brutal.


***

Dans ce monde dévasté, Brista était une femme au caractère bien trempée, une de ses femmes qui ne se laisserait plus jamais dominer par un homme, jusque dans son lit. Pour cela, elle s’était forgé une musculature impressionnante, et elle maîtrisait de multiples techniques de combats. Actuellement, elle donnait sa pleine confiance qu’a son fusil d’assaut et son couteau. Elle n’avait pas le droit à l’erreur, car une blessure corporelle, même bénigne, pouvait pousser ses compagnons d’infortune, à l’abandonner comme une pestiférer. C’était la loi en vigueur parmi les chasseurs.
Sa poitrine, ses cuisses, et ses fesses rebondies que tant d’hommes convoitaient, étaient masqués par sa combinaison noire. Avant chaque départ, elle l’inspectait minutieusement, car c’était une protection indispensable, face à la Menace Permanente. Un simple accroc, ou une couture abîmée, pouvaient être synonyme de mort. Son joli visage était recouvert par un casque cabossé, mais il était léger et son filtre efficace. Le propriétaire précédent n’avait jamais été contaminé.
Pendant que Jémil et Diaroh chargeaient le cerf blanc dans le pick-up, Lerche essayait de retrouver entre les fougères le félin au poil roux qu’il avait tiré. Brista n’aimait pas ça, traîner pour un chat, c’était un risque inconsidéré, car les tigres géants allaient arriver d’une minute à l’autre. Elle tenta de calmer ses nerfs en se répétant que Lerche était un chasseur de renom, et qu’il était réputé pour son sérieux et sa rigueur. Au moindre bruissement de feuilles ses mains gantées se crispaient sur son arme, son cœur s’emballait et sous sa combinaison, elle transpirait à grosses gouttes. Son soutien gorge, sa culotte étaient trempées, et ses yeux fixaient sa montre à intervalle régulier. L’heure, elle s’en fichait éperdument, c’était la fourmi rouge coincée derrière le verre qui l’intéressait. Cette dernière avait une particularité, elle devenait bleue, à proximité des fauves. En faisant de grand geste Lerche, l’invita à le rejoindre et quand elle arriva à proximité, d’une voix caverneuse, il déclara :
— Aide-moi à chercher petite, Hanse Ayar offre une belle récompense pour c’te bête. Parole de chasseur, je te revaudrais ça.
Pour donner son approbation, la jeune femme hocha la tête, puis méthodiquement, elle fouilla les grandes herbes, et en dénichant un mulot, elle grimaça. Pour plus d’efficacité, Brista continua son inspection à genoux, en balayant la végétation avec ses bras. Au bout d’un moment, sa main gauche heurta une masse inerte, elle tourna la tête, et un large sourire fendit son visage, elle venait de trouver le matou roux. En louchant sur sa montre, sa joie vola en éclat, et son cœur s’emballa, la fourmi avait viré au bleu. Tendue, elle plaça le chat dans sa besace, et elle empoigna son fusil d’assaut, avant de se lever lentement pour examiner la situation. Avec son revolver conçu pour la chasse du grand gibier, Lerche était en position de tir, face à un ennemi encore invisible, mais les râles inquiétants, et miaulements rauques, promettaient la mort. D’un bond puissant, un tigre quitta un fourré de ronces, pour se jeter griffes et crocs en avant, sur le chasseur. Une détonation violente fit vibrer les tympans de Brista, et la jeune femme profita de l’occasion pour sprinter en direction de la voiture. Courir avec une combinaison, un casque, une arme, c’était éprouvant, et malgré sa gorge brûlante Brista redoubla d’efforts, sa vie dépendait de cette course. Une série de déflagrations la rassura, Lerche avait survécu et désormais, le véhicule était à quelques enjambées. À l’arrière du pick-up, en la voyant arriver, Jémil et Diaroh se penchèrent, et avec leurs bras musclés, ils la hissèrent sans difficultés. À bout de souffle, adossée contre le cadavre du cerf, Brista était soulagée, alors qu’au volant Benji gueulait :
— Bordel arrêtez de rêvasser, et faites chauffer la mitrailleuse !
À cette remarque Brista tiqua, car Lerche se débrouillait admirablement bien, il avait un tigre blessé à ses pieds, et à coup de couteau, il l’acheva comme un vulgaire renard. Un fauve arriva à vive allure et instinctivement, d’un geste rapide, le chasseur dégaina son revolver. Un coup de feu terrifiant résonna, la balle perfora sa cible, mais la bête encaissa et furieuse, elle accéléra pour sauter à la gorge de sa proie. Dans un fol espoir, Lerche pressa à nouveau la détente, avant d’être percuté sauvagement. Bruit assourdissant, perte d’équilibre, il était coincé entre le sol et le félin. Après un corps à corps musclé, grâce à sa lame, Lerche se dégagea de l’étreinte mortelle, puis victorieux il se leva lentement. Avec sa combinaison déchirée, d’une démarche saccadée, il se dirigeait vers ses compagnons, et sans attendre Diaroh se plaça derrière la mitrailleuse en hurlant :
—Lâche ton arme, et enlève ton casque, sinon j’te bute !
L’homme obtempéra et Diaroh cria :
— C’est bien ! Maintenant chante quelque chose !
Lerche remua ses lèvres pour prononcer une phrase à peine audible, et un nouvel ordre fusa :
— Putain, déconne pas mec, parle plus fort !
Malgré des efforts évidents, un flot de mots incompréhensibles sortait de sa bouche et d’une voix calme, Jémil déclara :
— Prends pas de risque, arrose-le !
Peiné, Diaroh toisa l’illustre chasseur, avant de tirer une rafale. La pluie de balle traversa son torse, mais il ne s’effondra pas, et un rictus effrayant barra son visage. Le regard empli de haine, et poussé par une force prodigieuse, l’homme s’élança, tel une bête enragée.
Diaroh pressa la gâchette de la mitrailleuse, mais elle s’enraya, et malgré ses plaies béantes, Lerche courrait à un rythme effréné. Son âme s’est envolée songea Brista, et parfaitement lucide, elle braqua son fusil d’assaut sur l’humain contaminé, puis elle tira sans discontinuité. Avec les membres déchiquetés et les os brisés, la créature continuait à se mouvoir, mais elle chuta et la jeune femme en profita pour viser sa tête. Tirs précis, boite crânienne explosée, le corps de Lerche s’immobilisa et Brista pleura.


***

Depuis plus d’un an, Yann, avait fuit sa famille, car une vie d’esclave, il n’en voulait pas. Pour échapper à La Menace Permanente, ses parents, son grand frère et sa petite sœur étaient prêts à tous les sacrifices. En échange d’un taudis dans Sylans la Souterraine, et de quelques pièces, ils travaillaient jours et nuits pour un riche propriétaire.
Lors des grandes pandémies, les contaminés n’avaient jamais franchis les lourdes portes de la citée, et les dirigeants en avaient profité pour déclarer Sylans imprenable et certains citoyens redevables. Conséquences : les loyers prohibitifs disparurent au profit d’un système encore plus immonde. Pour ne pas être expulsés de la forteresse, les redevables durent renoncer à leurs droits. Effrayé par la perspective d’être infecté, et de finir en créatures décérébrées, résignés, ils acceptèrent leur nouveau statut. En tant que fils de redevable, dès sa naissance, Yann l’était devenu, et ça il ne l’avait jamais digéré. Privé d’enfance, d’école, et condamné au travail, à l’adolescence, il était devenu haineux envers les Privilégiés. À bout, et âgé de dix-sept ans, il avait choisi d’abandonner sa famille, pour mourir libre dans le monde Ravagé, en franchissant de plein grès le Couloir des Expulsés.
Face à un monde pas vraiment ravagé, mais plutôt clôturé par une immense muraille, Yann avait compris la supercherie. En utilisant les médias, les autorités de Sylans mentaient. Maintenir l’esclavage dans leur citée, c’était tellement lucratif. Durant sa découverte des terres Clôturées, malgré la faim, la soif, le froid, et parfois les épidémies, il n’avait jamais regretté son choix.
Les habitants du Peuple Libre l’avait bien accueilli et aujourd’hui, il était apprenti sentinelle. Enfin pas vraiment, c’était son premier jour, et il devait assurer pour ne pas être renvoyé. Avec le ventre noué, il poussa une porte et entra timidement dans le bureau du Commandant. Yann semblait minuscule face à ce grand gaillard aussi large qu’un bœuf, et il balbutia :
— Bonjour, je viens pour mon premier jour de formation.
En plissant les yeux, l’homme le dévisagea, puis il beugla :
— Yo p’tit ! Tu sais obéir aux ordres ?
Hésitant le jeune homme rétorqua :
— Heu, oui… Enfin je crois.
— Croire ? Écoute gamin, il faut être sur ! Face à La Menace Permanente, on a pas le droit à l’erreur. En filtrant les entrées et sorties de la muraille, on protège le Peuple Libre, tu captes ?
Sans attendre de réponse, le Commandant enchaîna en aboyant :
— Écoute, si je te dis de te mettre un doigt dans le cul, tu te mets un doigt dans le cul. Si je te dis de buter un mec, tu le butes. Obéis ou dégages, c’est ma devise. Les mecs pas fiable j’en veux pas ! Tu piges ?
— Oui !
— Alors tu restes ou tu te barres ?
Yann regarda son supérieur droit dans les yeux, et il déclara :
— Je reste !
Après avoir esquissé un sourire presque imperceptible, l’homme lâcha :
— Alors, met toi un doigt dans le cul !
— Pardon ?
— Si tu veux continuer ta formation, met toi un putain de doigt dans le cul ! Le pouce, l’index, l’annulaire, l’auriculaire ou le majeur, je m’en fous, tu as le choix. Considère ça comme ton examen d’entrée !
En baissant son pantalon, puis son slip, Yann découvrit ses fesses, et délicatement, il enfonça son majeur dans son anus.

Dernière modification par Mansuz (01/04/2018 21:30:07)


1446294300-image4255.png

Hors ligne

#388 02/04/2018 18:25:50

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

cela va etre le projet qui se fait languir.
 je met le lien de l apercu PDF ...
je n ai pas pris le temps de reprendre la Pagination sur scribus ( preparer un PDF / Print )


https://drive.google.com/open?id=1_nv33 … bT1O7tfTpJ
 je n ai pas fini de placer toutes les nouvelles !  ( et je devrais avoir a ressaisir )

 version sans la couverture ( la page un du pdf un etant la page 3 ) je compilerais deux version  ( une avec la couverture selon print ou web )
quand j aurais bien la couverture et la derniere   validée par tout le monde ( je devais redisposé des element dans l image

La couverture     https://drive.google.com/open?id=1XUBsS … Ofe9ifJ1FX  
 un texte de description ou une postface avec la liste Auteur/dessinateurs sur la derniere de couv serait bien.

Dernière modification par jgab (02/04/2018 18:33:46)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#389 06/04/2018 23:15:49

Greg24
Gentil BDA
Lieu : Dordogne
Inscription : 10/11/2013
Messages : 668

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Salut. La compo de couverture est ok pour moi. C'était le choix des chips que je trouvais moyen. Peut-être un pied serait mieux et moins publicitaire ?

Merci à toi et bon courage

Hors ligne

#390 07/04/2018 13:52:38

Lukas
Gentil BDA
Inscription : 18/12/2007
Messages : 925

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Hello JGab ! 
Bon boulot ! 
Deux petites corrections : mon pseudo c'est Lukas, avec un K.
Et ce serait pas mal de justifier les textes à mon avis ! 
Bon courage pour la suite ! big_smile


Asinus Asinum Fricat

Hors ligne

#391 12/05/2018 16:49:04

Greg24
Gentil BDA
Lieu : Dordogne
Inscription : 10/11/2013
Messages : 668

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Salut !

Le projet en est où ?

Hors ligne

#392 12/05/2018 21:28:22

Mansuz
BDA
Lieu : La Dombes
Inscription : 07/02/2007
Messages : 1 690

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Oui ? Comme greg ? ça avance ?


1446294300-image4255.png

Hors ligne

#393 16/05/2018 11:10:37

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Je reprendre l édition sur scribus... cet après midi ... pour le corps du livre , la disposition (ajouter les nouvelles que j avais pas ajouté) et remettre la couverture couleur et la 4eme de couverture  . :'( désolé encore une fois du gros retard .
j actualiserais les lien sur le drive ici dans la journée
 courage et patience .
 ( je decale en vu du placement de la couverture ... et je vais voir pour redisposer les TITRES et nom auteur/illustrateur  pour reduire le nombre de page ( si je peut réduire le nombre de pages un peu , beaucoup de page vide , je compte les deux vides pour dedicace/intercalaires )

 avancement
https://drive.google.com/open?id=1FoSCE … BZbBb3B4AX

image de couverture 

https://drive.google.com/open?id=1BHUuA … V1_E-qWVGm

Dernière modification par jgab (16/05/2018 12:50:44)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#394 16/05/2018 14:17:00

Mr Clark
BDApprenti
Inscription : 11/06/2013
Messages : 284

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

C'est l'ancienne version du texte pour marcheurs de rêves.
Je t'ai envoyé la version corrigée il y a quelques mois jgab.
Veux-tu que je te l'envoie à nouveau?

Hors ligne

#395 16/05/2018 18:38:02

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

oui Mr Clark  ( désolé, j ai du trifouillage dans mes dossiers )


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#396 17/05/2018 00:05:38

Mr Clark
BDApprenti
Inscription : 11/06/2013
Messages : 284

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

C'est fait ^^

Hors ligne

#397 17/05/2018 16:45:33

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

merci a toi ouf !

je doit placer les pages myrathfinal01.jpg ( qui contienne les textes et un fond ) plutôt que de reprendre le texte du fichier open office ?   je pose la question comme tu a déjà préparés les pages avec le fond sur ce texte
   , j ai aussi fait une  disposition différente que tu a mise sur "un zombi en moins "( avec les dessin de AV63 ) tu avait fait la disposition texte et image sur fond noir . tu facilite le boulot   d'un coté oui c est bien   ( j ai peut etre mal fait cela sur le zombi en moins ) 
si tu peut vérifier sur le document   (toujours la meme adresse, je n ai rien changé depuis hier  !  https://drive.google.com/open?id=1FoSCE … BZbBb3B4AX


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

#398 17/05/2018 17:32:09

Mr Clark
BDApprenti
Inscription : 11/06/2013
Messages : 284

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Non c'était juste une idée de mise en page mais pas d'obligation. L'uniformité des mises en page est peut-être plus souhaitable pour ce projet.
Tant que c'est le texte corrigé tout va bien ^^.

Hors ligne

#399 17/05/2018 18:45:19

jgab
BDA
Lieu : Illkirch-Graffenstaden, france
Inscription : 28/03/2014
Messages : 2 258
Site Web

Re : Collectif BDA 2017 : Les Nouvelles illustrées

Ok ! (  allez , j ai de quoi m occuper avec tout ca ! )

la première de couverture ,  j ai changé une case qui plaisait pas, et la teinte orange .  garder le lien en tete ,  j upload le document principal .   

 PageCouverturefaceA2018b%2Bcopie.jpg

la quatrieme de couverture je propose donc ceci !   (je replacerais ce texte en page un (avant l illustration interieur éponyme qui sera en niveau de gris , j ai aussi décider de retirer la teinte orangé ici )

COLLECTIF BDA
Les nouvelles illustrées, projet réalisé par un collectif d'auteurs habitués du site BDamateur (collectif BDA)
le theme    : post apocalyptique.  les nouvelles sont ecrites par les auteurs situant l'action dans un monde post apocalyptique. 
les illustrations sont faites par des amis dessinateur du forum bdamateur .


sur la quatrieme de couv la liste des participants...
je peut épaissir la police que j'utilise sur les couv , les pages intérieures sont en Arial 12 px  selon les indication données au début du projet .
je vais avancer cela sur mon temps a l ordi ce week end, ( redisposer pour tenir comp , police , teinte, texturer les pages titres .. finir la quatrième de couverture.  allez je reprend !

n'oubliez pas les auteurs participants : vérifiez si vous avez une réclamation a me faire pour la disposition, si j ai mis une coquille sur une page titre.  ou un truc pas bien de ma part :'(  
https://drive.google.com/open?id=1FoSCE … BZbBb3B4AX

Dernière modification par jgab (17/05/2018 20:14:48)


PAS DE QUARTIER !  La recette d un bon Fanzine, des participants, de la motivation, des dessins BD, de l humour, et l othographe correct   on reduit le trash et le gore (limite du raisonnable) http://jypdesign.com/pasdequartier/

Hors ligne

Pied de page des forums